L’élection d’Emmanuel Macron

52% des Français souhaitent une majorité de députés favorables à Emmanuel Macron, 47% une majorité de députés opposés.

Très partagés, 52% des répondants estiment qu’il est préférable qu’après les élections législatives, il y ait une majorité de députés favorables à Emmanuel Macron, alors que 47% se prononcent pour une majorité de députés opposés au nouveau Président de la République. Alors que les plus jeunes sont légèrement plus nombreux à être favorable à ce qu’il y ait une majorité de députés opposés à Emmanuel Macron, les plus âgés, dont le « poids » pourrait être déterminant lors des législatives, sont davantage à exprimer un avis contraire. Les catégories sociales moyennes et supérieures se prononcent elles aussi en majorité pour des députés favorables au nouveau Président, alors que les ouvriers sont près de 3 sur 4 à souhaiter le contraire.

D’un point de vue politique, les électeurs d’Emmanuel Macron (95%) et de Benoît Hamon (68%) se prononcent avant tout pour une majorité favorable à Emmanuel Macron. Les électeurs de François Fillon sont beaucoup plus partagés (50%/50%) alors que ceux de Jean-Luc Mélenchon et ceux de Marine Le Pen souhaitent avant tout une majorité de députés opposés (respectivement 63% et 85%).

Pour 55% des Français l’élection d’Emmanuel Macron ne permettra pas d’améliorer les choses en France. A l’inverse, 44% estiment que son élection permettra d’améliorer les choses.

Dans le détail, les personnes âgées de 65 ans (53%) et plus ainsi que les cadres (60%) sont majoritaires à penser que son élection permettra d’améliorer les choses. A l’inverse, ce sont les catégories populaires (68%) et notamment les ouvriers (80%) qui sont les plus nombreux à estimer que son élection ne permettra pas d’améliorer les choses en France.

D’un point de vue politique, ce sont naturellement les électeurs de 1er tour d’Emmanuel Macron qui portent le plus largement un jugement positif (93%). Si 58% des électeurs de Benoît Hamon estiment eux aussi que cela permettra d’améliorer les choses en France, ils ne sont que 42% auprès des électeurs de François Fillon, 29% auprès des électeurs de Jean-Luc Mélenchon et seulement 12% parmi ceux de Marine Le Pen. A noter que les personnes n’ayant pas voté ou ayant déposé un bulletin blanc ou nul lors du 1er tour sont 55% à estimer que l’élection d’Emmanuel Macron ne permettra pas d’améliorer les choses.

50% souhaitent qu’Emmanuel Macron rassemble les Français et apaise la société quitte à reporter des réformes alors que 48% souhaitent qu’il réforme en profondeur même si cela divise les Français.

Les Français sont très partagés quant à leurs attentes à l’égard d’Emmanuel Macron : 50% souhaitent « qu’il rassemble les Français, même si cela signifie reporter à plus tard certaines mesures ou réformes qui ne font pas consensus » et 48% « qu’il réforme en profondeur le pays même si cela divise les Français et provoque des mouvements sociaux importants ». Alors que 73% des cadres souhaitent qu’il réforme en profondeur, les autres catégories sociales apparaissent beaucoup plus partagées.

D’un point de vue politique, une majorité des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (74%) et de ceux de Benoît Hamon (64%) souhaitent qu’il rassemble et apaise quitte à reporter certaines mesures, alors que 70% des électeurs de François Fillon et 63% de ceux de Marine Le Pen souhaitent qu’il réforme en profondeur. A noter que les électeurs d’Emmanuel Macron sont très partagés : 53% souhaitent qu’il réforme en profondeur, 46% qu’il apaise et rassemble avant tout.

Télécharger ici : Les Français et l’élection d’Emmanuel Macron / Sondage ELABE pour BFMTV

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales