Présidentielle 2017 : Les intentions de vote à 2 mois et demi du scrutin

En perte de vitesse depuis sa victoire à la primaire, François Fillon baisse fortement. Il est désormais devancé par Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Arrivé nettement en tête des premières intentions de vote mesurées fin novembre après sa victoire au second tour de la primaire de la droite et du centre, François Fillon est désormais crédité de 19% à 20% des intentions de vote exprimées selon nos deux configurations testées (avec ou sans Français Bayrou), soit 5 à 6 points de moins qu’en janvier. Cette baisse, qui intervient dans un contexte difficile pour le candidat de la droite, s’explique notamment par le fait qu’il ne fédère sur son nom que 56% à 60% des électeurs de Nicolas Sarkozy au premier tour de la dernière élection présidentielle (18% à 20% lui préférant Emmanuel Macron, et 14% Marine Le Pen).

Marine Le Pen, en hausse de 3 points par rapport à janvier dans chacune des hypothèses de 1er tour, est en tête des intentions de vote exprimées, avec 26% à 27%. Elle devance de 4 points Emmanuel Macron, crédité d’un score de 22% à 23% selon que François Bayrou est présent ou absent de l’offre politique testée.

Ce dernier est d’ailleurs en forte baisse dans l’hypothèse où il serait candidat : crédité de 8% des intentions de vote exprimées en janvier, son score n’est désormais que de 4%. Le chef de file centriste, ne retrouve que 29% de ses électeurs de 2012, 39% lui préférant Emmanuel Macron et 12% choisissant François Fillon.

Benoît Hamon, vainqueur des « primaires citoyennes » organisées par le Parti socialiste et ses alliés de la « Belle alliance populaire », enregistre quant à lui un bond de 10 à 11 points par rapport à début janvier et s’installe en quatrième position, devant Jean-Luc Mélenchon. Le candidat socialiste est désormais est crédité de 16% à 17% des intentions de vote. Il fédère sur son nom 42% des anciens électeurs de François Hollande au première tour de la présidentielle 2012, et un cinquième environ de ceux de Jean-Luc Mélenchon.

En toute logique, Jean-Luc Mélenchon pâtit de la désignation de Benoît Hamon et apparait en net recul. Il obtient 10% des intentions de vote exprimées dans chacune des deux hypothèses de 1er tour testées, en baisse de 3 à 4,5 points. S’il retrouve 61% à 67% de ses électeurs de 2012, il ne parvient plus à mordre sur l’électorat socialiste puisque seuls 5% à 6% des anciens électeurs de François Hollande voteraient pour lui aujourd’hui.

Au second tour, Marine Le Pen serait devancée par Emmanuel Macron et François Fillon.

En tête des deux hypothèses de premier tour, Marine Le Pen est créditée respectivement de 35% à 41% des voix dans l’hypothèse d’un second tour l’opposant à Emmanuel Macron (65%) ou François Fillon (59%). Elle obtient ses meilleurs scores auprès des catégories populaires, et plus particulièrement les ouvriers : 54% voteraient pour elle en cas de duel avec Emmanuel Macron, et jusqu’à 63% en cas d’un second tour l’opposant à François Fillon. Notons toutefois, qu’une forte proportion de personnes interrogés refuse, à ce stade, d’exprimer une intention de vote dans de telles configurations de second tour : 20% en cas de duel Le Pen / Macron, et jusqu’à 29% en cas de duel Fillon / Le Pen.

Benoît Hamon et Emmanuel Macron sont perçus comme les candidats les plus honnêtes.

Invités à choisir les deux personnalités qu’ils estiment les plus honnêtes parmi les candidats déclarés ou potentiels au premier tour de l’élection présidentielle, 33% des Français interrogés citent Benoît Hamon, en tête de classement juste devant Emmanuel Macron (30% de citations). Marine Le Pen complète le podium avec 25%, devant Jean-Luc Mélenchon (23%) et François Bayrou (21%).

François Fillon, dont l’image a été ébranlée par la polémique au sujet des emplois de son épouse, arrive en sixième position, avec 17% de citations.

Emanuel Macron est perçu comme la personnalité ayant le plus les qualités nécessaires pour être Président de la République

46% des personnes interrogées citent Emmanuel Macron comme le candidat ayant le plus les qualités nécessaires pour être Président de la République. Il devance de 10 à 12 points François Fillon (36%) et Benoît Hamon (34%) qui complètent le podium. Marine Le Pen est la quatrième personnalité la plus citée avec 28%. Elle devance Jean-Luc Mélenchon (18%) et François Bayrou (13%).

Télécharger ici : Présidentielle 2017 : Les intentions de vote à 2 mois et demi du scrutin / Sondage ELABE pour LES ECHOS et RADIO CLASSIQUE

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales