Le charisme: l’essence même du politique?

Terme très en vogue depuis un demi-siècle dans les milieux capitalistes, le charisme serait-il connoté « de droite » ? Selon le philosophe Jean-Claude Monod, la culture du chef semble en effet plus prégnante dans une famille qui s’accommode de relations dissymétriques et hiérarchiques, qu’à gauche où la personnalisation du pouvoir est traditionnellement contestée. Sa fonction : permettre une domination sans douleur en procédant par suggestion plus que par manipulation. En campagne électorale, les visites sur le terrain ne serviraient d’ailleurs à rien d’autre qu’à entretenir les rouages de cette ultra-personnalisation, en scénarisant une mécanique du voyage (institutionnalisée dès le début du XXe siècle par l’Elysée avec la création de pools de journalistes dans le cortège officiel). Or, parce que la « soumission au quotidien » entraîne lassitude et trivialité, les médias construisent autant qu’ils détruisent nos rares figures charismatiques.

http://www.liberation.fr/debats/2016/09/14/les-citoyens-en-quete-de-messie_1497062

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales