Observatoire politique – novembre 2017

La cote de confiance d’Emmanuel Macron en baisse (38%, -2), et celle du Premier ministre, en hausse (38%, +2), atteignent pour la première fois un même niveau.

Deux semaines après son « grand entretien » télévisé, Emmanuel Macron recueille la confiance de 38% (-2 points) des Français interrogés par Elabe pour Les Echos et Radio Classique, pour affronter efficacement les problèmes qui se posent au pays. Avec cette baisse, qui neutralise en partie la hausse de 3 points du mois précédent, la cote de confiance d’Emmanuel Macron se situe un point en dessous de celle de François Hollande à la même période de son quinquennat.
A l’inverse, 56% (+2 points) déclarent ne pas lui faire confiance, dont 28% (+1) « pas du tout confiance ».

Le Premier ministre, Édouard Philippe, obtient également 38% de confiance, un score en hausse de 2 points par rapport au mois dernier, et pour la première fois au même niveau que le Président de la République. Cette hausse est notamment liée à une plus forte visibilité du premier ministre : en effet, elle ne se traduit pas par une baisse de la défiance (53%, + 3 points), mais par une baisse de 5 points des personnes ne se prononçant pas sur le degré de confiance qu’elle accordent à Édouard Philippe (9%).

Dans le détail, Emmanuel Macron est en chute auprès des cadres (-13, à 47%, après une hausse de 15 points le mois dernier) et en baisse significative auprès des professions intermédiaires (-5, à 33%). Si la confiance accordée est en hausse de 9 points auprès des Français âgés de 18 à 24 ans (+9, à 45%), elle est en baisse de 6 points auprès de ceux âgés de 25 à 34 ans (31%) et de 50 à 64 ans (33%).
D’un point de vue politique, Emmanuel Macron voit sa cote de confiance baisser auprès des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (-7, à 18%), de Benoît Hamon (-16, à 30%) et même de son propre électorat (-3) malgré un cote de confiance toujours très élevée (85%). Auprès de ces trois électorats, il atteint son niveau le plus faible depuis le début du quinquennat. A l’inverse, sa cote de confiance est en hausse auprès des électeurs de François Fillon à 51% (+3) et de Marine Le Pen à 13% (+2).

La cote de confiance du Premier ministre est elle aussi en hausse auprès des électeurs de François Fillon (+6, à 56%) et de Marine Le Pen (+4, à 15%) et en baisse auprès des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (-3, à 21 %) et d’Emmanuel Macron (-3, à 78%). Contrairement au Président de la République, le Premier ministre voit sa cote de confiance augmenter auprès des électeurs de Benoît Hamon (33%, +5).
Pour la première fois depuis le début du quinquennat, la cote de confiance du Premier ministre est supérieure à celle du Président de la République auprès de tous les principaux électorats, hormis celui d’Emmanuel Macron (78% contre 85%).

Image des personnalités : Nicolas Hulot (48%, +1) et Alain Juppé (42%, stable) restent en tête du classement.

Avec 48% (+1) d’image positive, Nicolas Hulot devance toujours Alain Juppé (42%, stable) dans le classement des personnalités politiques préférées des Français. Jean-Yves Le Drian occupe la troisième position avec 32% d’image positive (-2), suivi de près par Jean-Luc Mélenchon (31%, +3).
Gérard Collomb, qui occupait le mois dernier la 5ème place de ce classement, chute à la 11ème position (-5, à 23%) et laisse sa place à François Baroin, qui signe la plus forte hausse ce mois-ci (27%, +6).
Marlène Schiappa, testée pour la première fois, obtient un score de 14% d’image positive (contre 28% ayant une image négative et 58% personnes n’ayant su se prononcer).

Auprès des sympathisants de gauche, Jean-Luc Mélenchon (66%, +7), reprend la tête du classement à Nicolas Hulot (60%, -1) après un mois passé à la deuxième place et une forte baisse début octobre. Benoît Hamon (51%, stable) occupe toujours la troisième place, tandis qu’Anne Hidalgo (46%, +4) et Alain Juppé (43%, +4), en hausse, passent devant François Hollande (37%, -8).

Auprès des sympathisants de « La République En Marche ! » et du MoDem, Nicolas Hulot consolide sa première place à 79% d’image positive (+3) et devance Alain Juppé (68%, +5) et Jean-Yves Le Drian (58%, -6). Gérard Collomb (53%, -11 points) qui occupait la troisième position le mois précédent, chute à la 6ème position derrière Christophe Castaner (56%, +8 points) et Bruno Le Maire (54%, -3 points). Christophe Castaner, pressenti pour prendre la direction de « La République en Marche! », est en hausse de 13 points sur les deux derniers mois.
A noter que Xavier Bertrand (46%, +10) et François Baroin (30% +6) sont en forte hausse tandis que Manuel Valls (31%, -10) et François Hollande (25%, -11) marquent des baisses importantes.

Auprès des sympathisants de la droite, la tête du classement subi d’importants changements : François Baroin (76%) et Alain Juppé (74%) sont ce mois-ci les personnalités préférées grâce à des hausses respectives de 15 et 13 points. Xavier Bertrand (58%, -4), Valérie Pécresse (52%, -5) et Laurent Wauquiez (49%, -3) sont en baisse et occupent les places suivantes.
Christophe Castaner enregistre la plus forte hausse (+12) à 31% d’image positive.

Auprès des sympathisants du Front National, Marine Le Pen occupe toujours, et largement, la première position (84%,-1), malgré une baisse de 7 points sur deux mois. Après son initiative d’union des droites, Nicolas Dupont-Aignan (40%) perd 8 points et laisse la deuxième place à Florian Philippot (41%, – 3 points). Sur les deux derniers mois, ce dernier est en baisse de 10 points.

Télécharger ici : Observatoire politique – Novembre 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Radio Classique

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales