L’état d’esprit des Français après les élections régionales

Pour changer la politique, les Français plébiscitent une stricte interdiction du cumul des mandats

L’interdiction du cumul des mandats à raison d’un seul mandat électif par personne recueille 91% de réponses positives, 66% des répondants allant jusqu’à répondre être « tout à fait favorable » à cette mesure. Plus globalement, toutes les propositions testées dans notre sondage bénéficient d’un accueil majoritairement positif, à l’exception notable de la suppression des départements (62% de réponses négatives). 83% des personnes interrogées souhaitent ainsi abaisser de 577 à 400 le nombre de députés siégeant à  l’Assemblée nationale, 82% sont favorables à l’introduction d’une dose de proportionnelle pour l’élection des députés, 78% souhaitent favoriser le référendum d’initiative populaire, 74% se prononcent en faveur d’une division par deux des postes de conseillers municipaux, départementaux et régionaux. Enfin, 73% soutiennent l’impossibilité d’exercer plus de deux fois de suite le même mandat.

Forte progression des souhaits de candidature pour François Hollande en 2017

Par rapport à notre précédente enquête réalisée les 20 et 21 octobre 2015, les souhaits de candidature pour François Hollande progressent de 12 points et s’élèvent désormais à 31%. Surtout, 59% des sympathisants de gauche déclarent souhaiter une candidature de François Hollande, soit 15 points de plus qu’en octobre. Le Président de la République profite donc de la séquence post-attentats, en particulier au sein de sa famille politique : 76% des sympathisants socialistes souhaitent qu’il soit candidat en 2017, c’est 17 points de plus qu’en octobre.

Alain Juppé reste en tête du classement général et conforte sa position par rapport à octobre : 60% (+8) des personnes interrogées souhaitent qu’il soit candidat en 2017. Le Maire de Bordeaux est la seule personnalité recueillant une majorité de réponses positives. Il devance désormais de 37 points Nicolas Sarkozy, en dernière position à égalité avec Cécile Duflot (23%). Signe d’une fin d’année difficile pour l’ancien chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy est la seule personnalité testée en octobre pour laquelle les souhaits de candidature baissent auprès des Français (-5). Auprès des sympathisants de la droite et du centre, Alain Juppé (71%, -1) creuse l’écart avec Nicolas Sarkozy (46%, -11) par rapport à fin octobre. Auprès des seuls sympathisants LR, Alain Juppé (67%, -2) l’emporte désormais d’un cheveu sur Nicolas Sarkozy (66%, -7).

Parmi les nouvelles personnalités testées, Bruno Le Maire est celle qui obtient le meilleur score (37%, dont 50% chez les  sympathisants de la droite et du centre), devant Emmanuel Macron (33%), Marion Maréchal-Le Pen (28%) et Nathalie Kosciusko-Morizet (26%).

Télécharger ici : L’état d’esprit des Français après les élections régionales / Sondage ELABE pour BFMTV

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales