Les Français et les propositions de François Hollande pour l’emploi / Sondage ELABE pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne

Questions d'actualités LES ECHOS RADIO CLASSIQUE INSTITUT MONTAIGNE

84% des Français interrogés ne croient pas en une inversion de la courbe du chômage d’ici fin 2016.

Alors que François Hollande a conditionné sa candidature à la prochaine élection présidentielle à l’inversion de la courbe du chômage d’ici à la fin de son mandat, 84% des personnes interrogées ne croient pas en une baisse du chômage d’ici fin 2016. Ce résultat témoigne d’un pessimisme qui se renforce puisque dans une précédente enquête Elabe / BFMTV réalisée les 25 et 26 août 2015, 79% des répondants partageaient ce pronostic. Dès lors, seuls 15% (-5) anticipent une baisse du chômage d’ici la fin de l’année.

Ce pronostic majoritaire se vérifie toutes catégories de population confondues, quelle que soit la classe d’âge, la catégorie professionnelle ou encore la région de résidence des personnes interrogées. Notons toutefois que les plus jeunes (18-24 ans) se montrent un peu plus optimistes que la moyenne : 21% croient en une baisse du chômage d’ici fin 2016. Les sympathisants de gauche font eux aussi preuve d’un pessimisme majoritaire quoique nettement plus nuancé que la moyenne : 33% s’attendent à une baisse du chômage d’ici la fin de l’année (jusqu’à 39% chez les sympathisants PS). A l’inverse, rares sont les sympathisants de la droite et du centre à y croire (7%), de même qu’au Front national (8%).

Les annonces de François Hollande pour l’emploi sont majoritairement bien accueillies, à l’exception notable de l’aide financière au PME pour toute nouvelle embauche.

 La relance de l’apprentissage annoncée par François Hollande lors de ses vœux du 31 décembre est la mesure la plus appréciée des personnes interrogées par Elabe pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne : 67% estiment qu’il s’agit d’une mesure efficace pour lutter contre le chômage. Viennent ensuite la simplification du Code du travail (64%) et le programme de grands travaux pour la rénovation des bâtiments et le développement des énergies renouvelables (61%). Le plan de formation aux métiers de demain pour 500 000 demandeurs d’emploi suscite des jugements plus contrastés tout en étant jugé efficace par 55% des répondants. Une seule mesure suscite l’opposition d’une majorité de personnes interrogées, à savoir l’aide forfaire aux PME pour toute nouvelle embauche réalisée en 2016 : 59% jugent cette mesure « pas efficace », 41% émettant toutefois un avis positif.

Télécharger ici : Les Français et les propositions de François Hollande pour l’emploi / Sondage ELABE pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales