84% des Français estiment que l’absence d’accord européen sur l’accueil des migrants et des réfugiés est inquiétante pour l’avenir de l’Union

Migrants Union Européenne
Interview d’Yves-Marie Cann par Atlantico.

Atlantico : Selon un sondage ELABE pour Atlantico, 84% des sondés estiment que l’absence d’accord européen sur l’accueil des migrants et des réfugiés est inquiétant pour l’avenir de l’Union. Dans quel contexte médiatique et politique ce sondage a-t-il été effectué ? Quels en sont les principaux enseignements ?

Yves-Marie Cann : Ce sondage a été réalisé les 15 et 16 septembre, c’est-à-dire après l’annonce par l’Allemagne et d’autres pays européens du rétablissement des contrôles à leurs frontières pour faire face à l’afflux de migrants et de réfugiés. Plus globalement, cette enquête s’inscrit dans un contexte marqué par les divisions européennes sur la stratégie à adopter pour répondre à cette crise. Le conseil européen des ministres de l’intérieur qui s’est tenu mardi 15 septembre illustre pleinement cette situation d’échec.

En l’absence d’accord entre les pays européens, les Français interrogés par ELABE pour Atlantico font part de leur inquiétude pour l’avenir de l’Union européenne. Plus précisément, 84% se disent « beaucoup » (44%) ou « assez » (40%) inquiet, seuls 15% exprimant une opinion contraire et 1% ne se prononçant pas. Cette inquiétude me semble avoir d’autant plus de force qu’il ressortait d’un précédent sondage ELABE / Atlantico réalisé les 25 et 26 août que pour 70% des personnes interrogées l’Europe était l’échelon perçu comme le plus efficace pour résoudre la crise des migrants. Un tel résultat démontrait que pour une large majorité de la population, c’est à l’échelle européenne et donc de manière collective qu’une solution doit être trouvée…Lire la suite sur le site d’Atlantico

Télécharger l’article

Yves-Marie Cann

yves-marie.cann@elabe.fr

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales