Les Français et le harcèlement sexuel / Sondage ELABE pour BFMTV

18 % des Français interrogés déclarent avoir déjà été victime de harcèlement sexuel, dont 28% des femmes.

Plus précisément, 8% des personnes interrogées affirment en avoir été victime « plusieurs fois » et 10% « une fois ».

Le harcèlement sexuel apparaît comme un phénomène dont les femmes sont plus fréquemment victimes que les hommes : 28% d’entre elles déclarent y avoir déjà été confrontées (13% « plusieurs fois » et 15% « une fois »), contre 7% des hommes (3% « plusieurs fois » et 4% « une fois »). La lecture genrée de ce phénomène doit également être complétée par une lecture générationnelle : en effet, 27% des 18-24 ans et 21% des 25-34 ans déclarent avoir déjà été victime de harcèlement sexuel, soit des résultats supérieurs à la moyenne d’ensemble (pour rappel : 18%).

 Le harcèlement sexuel, un phénomène répandu pour près de 8 Français sur 10.

En effet, 78% des Français interrogés considèrent qu’aujourd’hui en France, le harcèlement sexuel est un phénomène « très » ou « assez » répandu. 18% estiment qu’il s’agit d’un phénomène « très répandu » et 60% d’un phénomène « assez répandu ». A l’inverse, 22% considèrent que c’est un phénomène marginal (20% « assez marginal » et 2% « très marginal »).

 Le phénomène est encore plus largement considéré comme répandu auprès des femmes (85%, dont 23% « très répandu »), ce qui s’explique par le fait qu’elles en sont plus souvent les victimes. Quant aux hommes, ils sont 70% à estimer que le harcèlement sexuel est aujourd’hui un phénomène répandu en France.

La lecture politique ne semble pas montrer de différence quant à la perception de phénomène, chaque segment politique considérant le harcèlement sexuel comme répandu à une très large majorité (entre 75% et 83% selon le segment politique).

 Une société française perçue comme trop laxiste face au harcèlement sexuel pour 80% des Français.

A l’inverse, 20% pensent que la société française « lutte comme il faut contre le harcèlement sexuel ». Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à considérer que la société française est trop laxiste : 85% dénoncent un certain laxisme, contre 74% des hommes.

Une nouvelle fois, la lecture politique confirme un réel consensus autour de cette question, chaque segment politique soutenant à une très large majorité (entre 77% et 82%) l’idée selon laquelle la société française est trop laxiste face au harcèlement sexuel.

Télécharger ici : Les Français et le harcèlement sexuel / Sondage ELABE pour BFMTV

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales