Les Français et la réforme du Code du travail / Sondage ELABE pour BFMTV

74% des Français interrogés se déclarent opposés au projet de « loi Travail » du gouvernement.

Dans le détail, 37% se déclarent « tout à fait opposé » et 37% « plutôt opposé » à ce projet. A l’inverse, 25% se déclarent « plutôt favorable » (22%) ou « tout à fait favorable » (3%).

Cette opposition se vérifie quelle que soit la préférence partisane des Français interrogés. Les sympathisants du Front de Gauche sont les plus fortement opposés à ce projet de loi (93%, dont  63% de « tout à fait opposé »), viennent ensuite les sympathisants du Front National (87%, dont 55% de « tout à fait opposé »). Les sympathisants du Parti Socialiste sont eux aussi 55% à s’y opposer, de même que 64% chez « Les Républicains ».

De même, l’opposition majoritaire se vérifie quel que soit la situation professionnelle des répondants. Ceux qui s’y opposent le plus fortement sont les personnes au chômage (84%), les étudiants (79%) et les salariés (78%), tandis que les retraités (66%), les indépendants et les chefs d’entreprise (64%) apparaissent un peu plus mesurés.

 Un Français sur deux se prononce en faveur du retrait du projet de « loi Travail » (48%), tandis que 38% souhaitent sa modification et seuls 13% son maintien en l’état.

Les partisans d’un retrait du projet de loi sont majoritaires au sein de trois segments politiques : les sympathisants du Front de Gauche (85%), ceux du Front National (68%) et enfin les personnes n’exprimant aucune préférence partisane (51%). Dans les autres familles politiques, les partisans d’une modification du projet de loi sont prépondérants, et notamment parmi les sympathisants socialistes (44%) et ceux de LR (41%).

Notons enfin que 52% des salariés et 54% des personnes au chômage se prononcent en faveur du retrait, une majorité d’indépendants ou de chefs d’entreprise (59%) préférant son maintien en l’état (28%) ou son aménagement (31%).

 Pour près de sept Français sur dix (69%), le projet de « loi travail » profitera surtout aux entreprises.

A l’inverse, seuls 10% estiment qu’il profitera surtout « aux salariés » et 20% jugent le texte « équilibré ».

L’opinion majoritaire selon laquelle ce texte profitera surtout aux entreprises est partagée quelle que soit la préférence partisane des Français interrogés. A titre d’exemple, elle est partagée par 64% des sympathisants socialistes, et jusqu’à 93% au Front de Gauche. De même, 76% des salariés et jusqu’à 82% des chômeurs estiment que le texte profitera surtout aux entreprises.

Télécharger ici : Les Français et la réforme du Code du travail / Sondage ELABE pour BFMTV

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales