Les Français et François Hollande / Sondage ELABE pour BFMTV

Le bilan de François Hollande est jugé négativement par 87% (+6) des Français interrogés.

Plus exactement, 47% des répondants jugent son bilan « très négatif » et 40% « assez négatif », soit, au total, 6 points de plus qu’en avril 2015. A l’inverse, les Français interrogés sont que 13% (-6) à juger son bilan positif, 12% le jugeant « assez positif » et seulement 1% « très positif ».

Dans le détail, le bilan de François Hollande est jugé négatif quelle que soit la sensibilité partisane des répondants. Les sympathisants de gauche sont globalement moins sévères puisqu’ils sont 31% à juger son bilan positivement contre 69% à le juger négativement. Les sympathisants socialistes sont les plus bienveillants : 37% jugent le bilan de François Hollande positif, une majorité (63%) le qualifiant toutefois de négatif. Le jugement des sympathisants de la droite et du centre est quant à lui très dur et sans appel : 97% jugent son bilan négatif, le même résultat étant observé auprès des sympathisants du Front National.

L’image de François Hollande reste très dégradée. Par rapport à octobre 2015, François Hollande est davantage jugé à la hauteur des événements (29%, +7) mais sa capacité à réformer atteint un niveau plancher (12%, -4).

Invités à se prononcer sur une liste de dix traits d’image ou de caractère, les sondés portent un regard sévère sur le chef de l’Etat, l’ensemble des propositions ou qualité testées s’appliquant mal à François Hollande pour une majorité de répondants. Il ressort de ces traits d’image que les Français le trouvent avant tout sympathique (46%, +7 depuis octobre 2015) et honnête (37%, +4). Trois Français sur dix le trouvent courageux (32%, +2), déterminé (30%, +1) et à la hauteur des évènements (29%, +7). Ils ne sont plus qu’un sur quatre à répondre qu’il mène une politique de gauche (26%, -3 points) et un sur cinq à penser qu’il est à l’écoute des Français (20%). Enfin, à peine plus d’un Français sur dix le juge dynamique (13%) et capable de réformer le pays (12%, -4). Seuls 10% estiment que François Hollande obtient des résultats (10%).

Plus en détail, les sympathisants de gauche jugent François Hollande sympathique (77%, +9), honnête (69%, +7), courageux (57%, +3), déterminé (55%, +5) et à la hauteur des évènements (54%, +10). En revanche, ils ne sont que 23% à le juger capable de réformer le pays (-13 points soit la plus forte baisse auprès de cette cible) et 21% à estimer qu’il obtient des résultats. Quant aux sympathisants de la droite et du centre, ils ne sont qu’un tiers à le trouver sympathique (33%, +5), trois sur dix à penser qu’il mène une politique de gauche (30%, +2) et 28% à le trouver honnête (+5). Ils sont moins d’un sur dix à le trouver dynamique (5%, -1), capable de réformer le pays (4%, -5) et à penser qu’il obtient des résultats (3%, -1). La plus grande évolution auprès de cette cible concerne sa capacité à être à la hauteur des évènements (17%, +7).

Pour 65% (+7) des Français interrogés, Nicolas Sarkozy n’aurait pas fait mieux que François Hollande s’il avait été réélu.

Précisément, 35% estiment qu’il n’aurait « certainement pas » fait mieux et 30% « probablement pas » fait mieux. A l’inverse, 35% (-7 par rapport à avril 2014) estiment qu’il aurait fait mieux. Cette question fait apparaître un fort clivage politique puisque 68% des sympathisants de la droite et du centre estiment qu’il aurait fait mieux que François Hollande, alors que 90% des sympathisants de gauche estiment le contraire.

Télécharger ici : Les Français et François Hollande / Sondage ELABE pour BFMTV

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales