Le Président de la République idéal pour les Français / Sondage ELABE pour Europe 1

L’âge idéal moyen du Président de la République serait de 50 ans selon les Français

Pour 54% des Français, le Président de la République idéal aurait entre 45 et 54 ans. Hormis chez les 18-24 ans pour qui l’âge idéal moyen s’établit à 43 ans, cette maturité est plébiscitée par toutes les catégories de population, sexe, profession, région et catégories politiques confondues.

Le Président idéal mêlerait statures internationale (s’exprimer en anglais, voyage à l’international) et locale (mandat local), avec une expérience dans le privé

Savoir s’exprimer en anglais semble être désormais une attente incontournable (89% des Français), suivi de l’expérience professionnelle dans le privé (76%), l’exercice d’un mandat local (76%) et le fait d’avoir beaucoup voyagé à l’international (73%). Alors que l’expérience dans le privé (83%) et l’exercice d’un mandat local (84%) sont encore plus largement souhaités auprès des sympathisants de la droite et du centre, ces deux critères sont respectivement moins importants aux yeux des sympathisants de la gauche pour le premier (66%), et ceux du Front National pour le deuxième (69%). Les sympathisants frontistes sont également relativement moins nombreux à exiger une expérience internationale importante (64%).

Quatre autres critères sont également souhaités par une majorité mais dans une proportion moindre : être issu de la société civile (61%), avoir exercé un mandat national (60%), avoir travaillé dans une administration (53%) et être diplômé d’une grande école (52%). Etre issu de la société civile remporte un succès plus franc auprès des sympathisants de la gauche, alors que l’exercice d’un mandat national obtient une préférence plus large auprès des sympathisants de la droite et du centre. Comme pour la plupart des critères testés, les sympathisants du Front National expriment un souhait moins large pour ces deux caractéristiques.

Enfin, une majorité de Français (57%) ne cite pas le fait d’avoir été ministre comme une caractéristique du Président de la République idéal, cette proportion étant encore plus importante chez les sympathisants FN (66%) alors que ceux de la droite et du centre y sont beaucoup plus attachés que la moyenne (57% cite cette caractéristique pour le portrait du Président idéal).

Honnêteté et écoute des Français seraient les principales qualités attendues du Président de la République idéal, suivi du réalisme et de la détermination

Ayant jusqu’à trois choix possibles, les Français ont avant tout désigné l’honnêteté (71%) et l’écoute des Français (54%) comme principales qualités du Président de la République idéal. Ensuite, le réalisme et la détermination sont respectivement souhaités par 33% et 31% des répondants.

Alors que le souhait d’honnêteté croit avec l’âge des répondants, l’attente d’un Président de la République à l’écoute des Français est quant à lui plus fort auprès des jeunes, et devient même la qualité principale n°1 attendue des 18-24 ans. Cet item est également plébiscité de façon plus large auprès dans les milieux populaires (61%), chez sympathisants du Front National (61%) et les personnes se déclarant sans préférence partisane (59%). En bref, on retrouve une demande plus forte d’écoute de la part des catégories se percevant comme plus délaissées par l’Etat.

Réalisme et détermination, respectivement 3ème et 4ème qualités souhaitées, sont plus largement choisis par les sympathisants de la droite et du centre avec respectivement 37% et 42% de citations,  quasiment au même niveau que le fait d’être à l’écoute des Français, qualité relativement moins demandée auprès de cette catégorie de population (42%).

Près de la moitié des Français (45%) attendent un Président de la République s’affranchissant des clivages partisans

La proportion des répondants souhaitant un positionnement ni à gauche, ni au centre, ni à droite reste assez importante auprès de chaque catégorie politique (32% auprès des sympathisants de gauche, 28% auprès des sympathisants de la droite et du centre et 36% auprès des sympathisants FN). Elle est même très largement majoritaire (75%) auprès des personnes se déclarant sans préférence partisane c’est-à-dire celles ne s’identifiant à aucun parti en particulier). En revanche, 16% des Français souhaiteraient un positionnement au centre, 14% à gauche ,13% à droite, 8% très à droite et enfin 4% très à gauche. De façon logique, une lecture politique très marquée s’applique à cette question, les sympathisants de chaque catégorie souhaitant majoritairement un positionnement en accord avec le sien.

Pour 57% des Français, la priorité du Président de la République devrait être de réformer le pays en profondeur quitte à diviser et provoquer des mouvements sociaux

A l’inverse, 40% des personnes interrogées souhaitent un Président de la République pour qui la priorité serait de rassembler les Français et apaiser la société, même si cela signifie reporter à plus tard certaines mesures ou réformes qui ne font pas consensus. Un souhait plus largement partagé auprès des sympathisants de la gauche (51%), alors que les sympathisants de la droite et du centre (75%), et ceux du FN (65%) plébiscitent plus largement que la moyenne un Président qui réforme le pays en profondeur quitte à diviser et provoquer des mouvements sociaux.

Le renouvellement en politique passerait avant tout par un majorité présidentielle s’affranchissant des logiques partisanes et un Président âgé de moins de 50 ans

Les cinq propositions testées ont recueilli une majorité de réponses favorables : un Président qui gouvernerait avec une majorité qui rassemblerait des personnalités de la gauche, du centre et de la droite (79%), un Président âgé de moins de 50 ans (77%), un candidat à la présidentielle qui se présenterait en « ticket » ou « duo » avec son futur Premier Ministre (73%), un Président qui ne serait pas issu du monde politique (68%) et un candidat à la Présidentielle qui s’engagerait à ne faire qu’un mandat présidentiel (65%). Alors que les propositions « Président âgé de moins de 50 ans », « non issu du monde politique », et « qui s’engagerait à ne faire qu’un mandat présidentiel » recueillent relativement moins d’avis favorables auprès des sympathisants de la droite et du centre (respectivement 69%, 61% et 57%), les deux dernières propositions (non issu du monde politique et mandat présidentiel unique) sont quant à elles plus largement souhaitées par les personnes ne déclarant aucune préférence partisane.

Télécharger ici : Le Président de la République idéal pour les Français / Sondage ELABE pour Europe 1

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales