Intentions de vote – Election présidentielle 2017

Emmanuel Macron et Marine Le Pen toujours au coude-à-coude, Jean-Luc Mélenchon poursuit sa percée.

A moins d’un mois du premier tour et une semaine après le débat télévisé qui a opposé les cinq principaux candidats à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron obtient 25,5% (-0,5 point*) des intentions de vote exprimées par les personnes interrogées par Elabe pour BFMTV et L’Express.

Il devance toujours de 1,5 point Marine Le Pen (24%, -0,5) qui enregistre désormais une baisse cumulée de 4 points depuis la mesure du 20 février, où elle était créditée de 28%.

François Fillon atteint 18% des intentions de vote exprimées, à la faveur d’une hausse de 1 point, la première depuis fin février.

Jean-Luc Mélenchon poursuit sa hausse entamée début mars et gagne 1,5 point à 15%. Il devance désormais de 5 points Benoît Hamon qui atteint 10% des intentions de vote exprimées (-1,5 point).

Enfin, à des niveaux moins élevés, Nicolas Dupont-Aignan est à 4,5% (-0,5 point). Il est suivi de Jean Lassalle (1%),  François Asselineau, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud et Jacques Cheminade qui sont crédités de 0,5%.

Dans le détail, la hausse sensible de Jean-Luc Mélenchon s’explique par sa capacité à mobiliser une part croissante des anciens électeurs de François Hollande en 2012 (19%, +5) et de ses anciens électeurs de 2012 (67%, +10), au détriment de Benoît Hamon qui ne recueille désormais plus que 21% des intentions de vote des anciens électeurs de François Hollande (-6 points) et 11% de l’électorat de Jean-Luc Mélenchon en 2012 (-7). Au-delà de la baisse observée dans les intentions de vote, Benoît Hamon a un électorat de plus en plus fragile alors que le scrutin approche : « seuls » 4 électeurs potentiels de Benoît Hamon sur 10 se déclarent aujourd’hui sûrs de leur choix (42%, -22 points depuis le 21 mars).

Au second tour, Marine Le Pen serait devancée par Emmanuel Macron et François Fillon.

Marine Le Pen est créditée de 37% des intentions de vote dans l’hypothèse d’un second tour l’opposant à Emmanuel Macron (63%), et de 46% dans l’hypothèse d’un second tour l’opposant à François Fillon (54%). Notons toutefois que ces deux hypothèses de second tour enregistrent à ce stade un fort taux de personnes ne souhaitant pas exprimer d’intentions de vote (20% dans l’hypothèse Le Pen / Macron et jusqu’à 35% dans l’hypothèse Le Pen / Fillon), qui doit inviter à la prudence dans l’interprétation des résultats.

(*) Evolutions par rapport à l’enquête Elabe pour BFMTV et L’Express réalisée du 21 mars 2017.

Télécharger ici : Intentions de vote présidentielles vague 6 / Sondage ELABE pour L’EXPRESS et BFMTV

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales