François Fillon

nouveau logo BFM

Des Français partagés sur l’entrée en campagne présidentielle de François Fillon

Après plusieurs semaines de silence médiatique et à quatre mois de l’élection présidentielle, les Français sont partagés sur la qualité de la campagne du candidat de la droite et du centre : 53% des personnes interrogées par Elabe pour BFMTV estiment qu’il fait « une mauvaise campagne » depuis sa victoire à la primaire de la droite et du centre le 27 novembre dernier et 46% affirment, au contraire, qu’il fait « une bonne campagne ». Dans le détail, la part de personnes défendant avec conviction cette idée (7% de « très bonne campagne ») est inférieure à la part de détracteurs (15% de « très mauvaise campagne »).

Le jugement est bien plus favorable auprès des sympathisants de la droite et du centre dont près des deux tiers affirment que François Fillon fait une bonne campagne (63%), 17% estimant qu’il fait « une très bonne campagne » (46% qui estiment qu’il fait « une assez bonne campagne »). Les résultats sont sans ambiguïté auprès des sympathisants Les Républicains qui sont 74% à penser que le candidat désigné de la droite et du centre fait une bonne campagne.

Enfin, pour les anciens électeurs de Nicolas Sarkozy lors du premier tour de l’élection présidentielle de 2012, François Fillon fait une bonne campagne (66%).

L’attente d’une adaptation du programme de François Fillon

Selon huit Français sur dix (81%), le programme de François Fillon doit être adapté dans la perspective de l’élection présidentielle et des élections législatives de 2017. A l’inverse, seules 17% des personnes interrogées souhaitent que François Fillon maintienne son programme défendu lors de la primaire.

Cette opinion est partagée quelle que soit la préférence partisane des répondants : si 77% des sympathisants de la droite et du centre et 72% des sympathisants LR affirment que François Fillon doit apporter des modifications à son programme, ils sont 83% parmi les sympathisants de la gauche.

D’un point de vue sociodémographique, au cœur des classes moyennes, les professions intermédiaires sont encore plus nombreuses que la moyenne des Français à souhaiter une adaptation du programme défendu par François Fillon lors des primaires (89%).

L’idée d’un rapprochement avec François Bayrou et le MoDem est désapprouvée par une majorité de Français

Deux tiers des Français sont opposés à une alliance de François Fillon avec François Bayrou et le MoDem (66% de « Total Non »). Dans le détail, 26% des personnes interrogées y sont farouchement opposés (« Non pas du tout ») et 40% répondent « non pas vraiment ». Les sympathisants du Front National (78%) et les personnes sans préférence partisane (72%) y sont encore plus opposés.

Les sympathisants de la droite et du centre sont une majorité à être défavorables à un rapprochement (58% de « Total Non »), avec toutefois de réelles différences entre les sympathisants LR qui sont 65% à y être opposés et les sympathisants MoDem qui sont 57% (« Total Oui ») à y être favorables (contre 33% pour l’ensemble).

Télécharger ici : Les Français et François Fillon / Sondage ELABE pour BFMTV

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales