Les Français et le second tour de l’élection présidentielle

« Seuls » 31% des Français sont satisfaits de l’offre de second tour de l’élection présidentielle.

Trois jours après le premier tour de l’élection présidentielle, seuls 31% des Français s’estiment « très satisfait » (11%) ou « plutôt satisfait » (20%) du duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle. A l’inverse, 69% des Français se déclarent « pas vraiment satisfait » (36%) ou « pas du satisfait » (33%) de ce résultat, signe des amertumes et des regrets à la suite d’un premier tour particulièrement incertain.

Ce sont logiquement les électeurs des deux finalistes qui sont les plus enclins à se déclarer satisfait : 60% des électeurs de Marine Le Pen et jusqu’à 70% des électeurs d’Emmanuel Macron. Ces derniers, en plus de la qualification de leur champion, peuvent se réjouir de son classement en première position. A l’inverse, les électeurs des candidats éliminés se montrent particulièrement déçus : ne sont satisfaits de ces résultats que 10% des électeurs de François Fillon, 11% de ceux de Jean-Luc Mélenchon, et 14% de ceux de Benoît Hamon.

Les Français sont nettement plus nombreux à juger bon le début de campagne de Marine Le Pen (50%) que celui d’Emmanuel Macron (43%).

Les Français sont très partagés concernant le début de campagne très offensif de la candidat frontiste : 50% des Français le jugent « très bon » (14%) ou « assez bon » (36%) et 49% le jugent « assez mauvais » (23%) ou « très mauvais » (26%). Quant à Emmanuel Macron, son début de campagne plus polémique (en dînant dans une brasserie parisienne le soir du premier tour) et plus attentiste (pouvant donner l’impression d’enjamber l’entre deux tours) est jugé « assez mauvais » (32%) ou « très mauvais » (24%) par 56% des Français interrogés. A l’inverse, 43% jugent son début de campagne « très bon » (8%) ou « assez bon » (35%).

Le début de campagne des deux candidats est jugé bon par la très grande majorité de leurs électeurs respectifs – 82% pour Emmanuel Macron et jusqu’à 95% pour Marine Le Pen – mais pas par les électeurs de leurs concurrents du premier tour. Celui du candidat d’En Marche est jugé mauvais par 62% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon, 58% des électeurs Benoît Hamon et 59% des électeurs de François Fillon. Concernant Marine Le Pen, son début de campagne est jugé mauvais par 56% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon et de Benoît Hamon, et par 52% des électeurs de François Fillon.

Les Français sont divisés face à l’appel du parti « Les Républicains » à voter contre Marine Le Pen : 51% approuvent ce choix, 49% le désapprouvent.

Dans le détail, 31% « approuvent tout à fait » et 20% « approuvent plutôt » cette décision. A l’inverse, 21% la « désapprouvent plutôt » et 28% la « désapprouvent tout à fait ». Fort logiquement, cette décision est très appréciée des électeurs d’Emmanuel Macron (91% l’approuvent) et déplaît énormément aux électeurs de Marine Le Pen (92% la désapprouvent).

Signe de l’effritement de Front Républicain et de la difficulté de trouver une position commune au sein de LR, les électeurs de François Fillon se montrent tout aussi divisés que les Français : 49% approuvent ce choix et 51% le désapprouvent. Cette opposition se retrouve dans des proportions similaires au sein des électeurs de Jean-Luc Mélenchon : 52% approuvent cette décision et 48% la désapprouvent. Les électeurs de Benoît Hamon se montrent quant à eux encore attachés au Front Républicain, 78% approuvant cet appel, dont 44% approuvent « tout à fait ».

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales