Les exécutions isolées doivent rester l’exception

Suite aux confidences du président François Hollande, les exécutions isolées sont revenues momentanément dans le débat public. Évoqué lors des débats télévisés avant le premier tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire, le sujet a été rapidement évacué par les différents candidats qui ont tous déclaré qu’ils feraient le nécessaire pour assurer la sécurité des Français et choisissant de ne pas interroger l’utilité d’une telle approche. Pour le général Vincent Desportes, il est essentiel que la pratique des exécutions ciblées reste exceptionnelle pour conserver son caractère dissuasif et éviter de remettre en cause d’une part le droit international, de l’autre la séparation des pouvoir judiciaires et exécutifs.

A lire sur Les Echos

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales