Le développement personnel n’est pas une science

Livres de coaching, motivational posters, tutoriels et séminaires, le développement personnel est devenu une vache sacrée autant qu’un business florissant. Autour d’un mantra poussant chacun à “Devenir la meilleure version de soi possible” un florilège de méthodes coexistent pour changer ses mauvais réflexes en bonnes habitudes en 21 jours montre en main. Le seul problème : ce nombre clef des trois semaines est issu des travaux d’un… chirurgien esthétique qui avait simplement constaté que c’était le temps nécessaire pour s’habituer à ses nouveaux traits après une opération. Aujourd’hui, le mythe cherche à gagner en crédibilité en s’appuyant sur la neuro-imagerie mais l’espoir est vain. Loin d’être une science, “Le développement personnel n’est qu’une version laïque du christianisme, mais débarrassé de la structure et de la repentance, où l’on promet des résultats immédiats” pour le philosophe Yannis Constantinidès.

A lire sur Le Temps

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales