Les Français et le parti « les Républicains »

40% des Français (+1) estiment qu’aucun mouvement politique en particulier n’incarne l’opposition à Emmanuel Macron et au gouvernement. 35% (+3) citent la France Insoumise.

Quatre Français sur dix estiment qu’aucun mouvement politique n’incarne l’opposition, un score quasiment stable par rapport à l’enquête Elabe / BFMTV réalisée les 5 et 6 septembre 2017.
La France Insoumise apparaît, à date, comme le premier opposant à l’exécutif aux yeux des Français. Citée par 35% des Français, son score est en hausse de 3 points en un peu plus d’un mois, et de 7 points en trois mois.
Le Front National (13%, -1) et les Républicains (8%, -1) sont plus en retrait. Ce dernier est en baisse de 3 points par rapport à la mesure du 5 juillet 2017.
Le Parti socialiste, le Parti communiste et l’UDI sont cités par moins de 3% chacun.

Alors que le dépôt des candidatures à la présidence de « Les Républicains » a lieu ce mercredi 11 octobre, le parti n’apparait pas comme la principale force d’opposition aujourd’hui, et ce, même auprès de ses propres sympathisants : si 33% des sympathisants de droite (29% auprès des sympathisants LR uniquement) estiment qu’aucun parti n’incarne l’opposition, 28% citent la France Insoumise (29% auprès des sympathisants LR), quasiment au même niveau que « Les Républicains » cité par 26% des sympathisants de droite (30% auprès des sympathisants LR).
La France Insoumise est le 1er mouvement politique cité auprès des sympathisants de gauche (66%), et des sympathisants LREM/MoDem (39%, juste derrière « Aucun en particulier » à 41%).
66% des sympathisants FN citent le Front National comme principal parti d’opposition, largement devant les autres items de réponse (« Aucun en particulier » : 15% ; « La France Insoumise » : 15%).

Attitude du parti « Les Républicains » à l’égard du gouvernement : adopter une position « constructive » pour 64% des Français et 69% des sympathisants de droite.

Entre une « opposition ferme » et une « position constructive » vis-à-vis du gouvernement, plus de 6 Français sur 10 estiment que le parti « Les Républicains » devrait « adopter une position constructive en soutenant certaines lois et mesures du gouvernement ».
Cette opinion est partagée par près de 7 sympathisants de droite sur 10 (71% auprès des sympathisants LR uniquement). A l’inverse, 30% d’entre eux estiment que le parti devrait « constituer une opposition ferme à la politique menée par le gouvernement » (28% auprès des sympathisants LR uniquement).
Seuls les sympathisants FN estiment majoritairement que « Les Républicains » devrait être dans une « opposition ferme » au gouvernement (61%).

 

Position du parti « Les Républicains » à l’égard du Front National : pas d’alliances avec le FN aux élections pour 68% des Français et 70% des sympathisants de droite.

Environ 7 Français sur 10 estiment que le parti « Les Républicains » ne devrait « pas conclure d’alliances avec le Front National aux élections locales et nationales ». A l’inverse, 31% estiment que le parti de droite devrait s’allier avec le parti présidé par Marine Le Pen.
70% des sympathisants de droite se prononcent contre une alliance avec le FN (72% auprès des sympathisants LR uniquement), alors que 30% souhaitent cette alliance, et ainsi rompre ce que Jacques Chirac avait nommé le « cordon sanitaire » en 1986 (28% auprès des sympathisants LR).
En revanche, les sympathisants FN se prononcent quasi-unanimement (92%) en faveur d’une alliance entre « Les Républicains » et le Front National aux élections locales et nationales.

Le refus majoritaire d’une alliance avec le FN auprès des sympathisants de droite est une position qui a évolué au cours des années :
Selon un baromètre Ifop*, en 1998, seuls 36% des sympathisants UDF/RPR souhaitaient la conclusion d’accords électoraux avec le FN pour les élections locales. Alors que la proportion était quasi-similaire en 2010 (32%), la tendance s’est inversée à partir de 2012 : le souhait d’un accord devenait alors légèrement majoritaire auprès des sympathisants UMP (54%). Ce taux a oscillé autour des 50% jusqu’en 2014, où il atteint alors 55%. Cette inversion de tendance observée aujourd’hui, d’un refus majoritaire, est alors entamée dès mai 2015 : seuls 30% étaient favorables à des accords électoraux avec le FN.
* http://www.ifop.fr/media/poll/3038-1-study_file.pdf

Télécharger ici : Les Français et le parti « les Républicains » / Sondage ELABE pour BFMTV

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales