Baromètre politique (octobre 2018) : confiance faible mais stable pour l’exécutif

Stables ce mois-ci, les cotes de confiance d’Emmanuel Macron (30%, -1) et d’Edouard Philippe (28%, +1) restent à un niveau faible.

30% (-1 point) des Français interrogés par Elabe pour Les Echos et Radio Classique accordent leur confiance à Emmanuel Macron pour affronter efficacement les problèmes qui se posent au pays.

La cote de confiance d’Emmanuel Macron est quasiment stable ce mois-ci après une forte baisse le mois dernier. Il est à son niveau le plus bas depuis le début du quinquennat, et au même niveau que François Hollande à la même époque.

66% (+2) déclarent ne pas lui faire confiance, dont 35% (-1) « pas du tout confiance ».

4% (-1) ne se prononcent pas.

Dans le détail, la cote de confiance d’Emmanuel Macron est en baisse auprès des cadres (37%, -6), des classes moyennes (29%, -8) et des classes populaires (22%, -4). Il s’agit de la troisième baisse consécutive auprès des cadres (-26 en trois mois) et la deuxième auprès des classes moyennes (-15 points en deux mois).

En revanche, elle est en hausse de 4 points auprès des retraités (32%, +4) et compense partiellement la baisse observée le mois dernier auprès de cette catégorie de population (-8 points).

D’un point de vue politique, sa cote de confiance chute de 12 points auprès des électeurs de François Fillon et atteint son niveau le plus bas : 30%. Il est également en baisse de 5 points auprès de ses propres électeurs de 1er tour : 71%, -5. Il s’agit de son niveau le plus bas.

Sa cote de confiance est en hausse auprès de ceux de Jean-Luc Mélenchon (18%, +5 après une baisse de 8 points le mois dernier).

A noter qu’ils ne sont plus que 50% à lui faire confiance auprès de ses électeurs de 2nd tour, après une baisse de 6 points ce mois-ci.

Le Premier ministre Édouard Philippe est relativement stable (+1) et obtient 28% de confiance. Il se situe au même niveau que Jean-Marc Ayrault à même époque. 61% des Français (+1) déclarent ne pas lui faire confiance, dont 32% (+1) « pas du tout confiance ». Ce taux est le plus élevé depuis le début du quinquennat. 11% ne se prononcent pas (-2).

Dans le détail, sa cote de confiance est en légère baisse auprès des cadres (36%, -3) et des classes populaires (18%, -3). Il s’agit de la troisième baisse consécutive auprès des cadres : de 57% en juillet à 36% en octobre. En revanche, elle est en hausse de 9 points auprès des retraités (36%) et compense la baisse observée le mois dernier auprès de cette catégorie de population.

D’un point de vue politique, sa cote de confiance baisse de 4 points auprès des électeurs de François Fillon et atteint son niveau le plus bas après une deuxième baisse consécutive : 37%. Il est également en baisse de 3 points auprès des abstentionnistes (12%).

Sa cote de confiance est stable auprès des électeurs d’Emmanuel Macron (67%, -1) et en hausse auprès de ceux de Jean-Luc Mélenchon (18%, +5 après une baisse de 8 points le mois dernier).

Nicolas Hulot (49%, -4) et Alain Juppé (40%, stable) restent en tête du classement. Gérard Collomb est en hausse de 7 points.

Nicolas Hulot reste en tête du classement (49%, -4), devant Alain Juppé (40%, stable). Plus loin, Jean-Yves Le Drian (29%, -1) devance légèrement Nicolas Sarkozy (28%, -2). Gérard Collomb prend la 5ème place à la faveur d’une hausse de 7 points de sa cote d’image positive (27%).

Auprès des sympathisants de gauche, Nicolas Hulot conserve la tête du classement (68%, +3) devant Jean-Luc Mélenchon (62%, +1). Olivier Besancenot est 3ème (50%, +3) devant Benoît Hamon (49%, +6).

Alors qu’il était en hausse depuis plusieurs mois, François Hollande baisse de 11 points (44%).

A noter que Gérard Collomb est en hausse de 12 points ce mois-ci, à 24%.

Auprès des sympathisants de « La République En Marche ! » et du MoDem, Alain Juppé garde la première place (73%, +4) et devance assez nettement Nicolas Hulot (64%, +2) et Jean-Yves Le Drian (62%, -3).

Alors que de nombreux ministres étaient en hausse le mois dernier, la plupart d’entre eux baissent assez nettement ce mois-ci. Plus particulièrement, Gérard Collomb baisse de 8 points, à 47%.

Auprès des sympathisants de droite, Nicolas Sarkozy conserve la tête du classement (62%, -6). Nicolas Dupont-Aignan prend la deuxième place avec 54% d’image positive (+25 points après une baisse de 15 points le mois dernier). Il devance Xavier Bertrand (53%, -1) et Alain Juppé (51%, -13 après une hausse de 8 points le mois dernier).

A noter que Laurent Wauquiez (48%, +10), Marion Maréchal (46%, +11), Marine Le Pen (41%, +20) et Florian Philippot (18%, +10) sont en hausse ce mois-ci. Le président de LR est en nette hausse auprès des seuls sympathisants LR : 56%, +19.

Auprès des sympathisants du Rassemblement National, Marine Le Pen occupe toujours la 1ère position (84%, -8), suivie par Marion Maréchal (73%, -6). Après une hausse de 14 points sur les deux derniers mois, Nicolas Dupont-Aignan baisse de 13 points, à 37%.  Il devance Nicolas Sarkozy (36%, +1).