Les Français et les écologistes

Une courte majorité de Français (53%) estime inutile la présence d’un(e) candidat(e) écologiste à l’élection présidentielle.

Plus précisément, 21% des Français interrogés par Elabe pour BFMTV jugent une telle candidature « tout à fait inutile » et 32% « plutôt inutile ». À l’inverse, 47% la jugent « plutôt utile » (35%) ou « tout à fait utile » (12%).

Cette question sur le principe d’une candidature écologiste suscite toutefois un fort clivage politique, puisque 61% des sympathisants de gauche jugent une telle candidature utile alors que 63% des sympathisants de la droite et du centre et 62% des sympathisants FN l’estiment inutile. A l’intérieur de la gauche, les sympathisants d’Europe Ecologie / Les Verts se prononcent massivement en faveur d’une candidature écologiste, 91% la jugeant utile. L’adhésion tombe à 61% auprès des sympathisants du Front de Gauche et même à 49% auprès des sympathisants socialistes, craignant sans doute la multiplication des candidatures de gauche.

 Pour 59% des Français interrogés, la priorité d’Europe Ecologie / Les Verts pour l’élection présidentielle de 2017 doit toutefois être la défense de l’écologie même si cela divise la gauche.

A l’inverse, 40% estiment que leur priorité devrait être le rassemblement de la gauche, même s’il faut renoncer à une candidature écologiste.

 Cette question suscite un clivage politique prononcé, lequel révèle surtout des intérêts et donc des stratégies divergents d’un segment politique à un autre. Dans le détail, 63% des sympathisants de gauche, mais seulement 20% des sympathisants EELV, estiment en effet que la priorité des écologistes devrait être de rassembler la gauche. A l’inverse, une large majorité de sympathisants de la droite et du centre (69%), du Front National (70%) et des personnes n’exprimant aucune préférence partisane (64%) souhaitent qu’EELV présente un candidat même si cela divise la gauche.

 85% des Français jugent inefficace l’action d’Europe Ecologie / Les Verts en faveur de l’environnement depuis 2012.

Plus précisément, 26% des personnes interrogées jugent leur action pendant le quinquennat de François Hollande « pas du tout efficace » et 59% « pas vraiment efficace ». A l’inverse, 15% jugent leur action « plutôt efficace » (14%) ou « tout à fait efficace » (1%).

 Ce jugement sans équivoque se confirme quelle que soit la proximité partisane des répondants. Ainsi, même auprès des sympathisants d’EELV, seuls 30% la jugent efficace.

 

Télécharger ici : Les Français et les écologistes

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales