Les Français et la mobilisation contre la « Loi travail » / Sondage ELABE pour BFMTV

La mobilisation des organisations syndicales et étudiantes bénéficie toujours du soutien ou de la sympathie d’une majorité relative des Français (48%, -2). L’opposition et l’hostilité étant toutefois en forte hausse (36%, +11).

Plus précisément, 48% des personnes interrogées soutiennent (27%) ou ont de la sympathie (21%) à l’égard de la mobilisation des organisations syndicales et étudiantes contre le projet de « Loi travail ». A l’inverse, 36% déclarent y être opposé (21%) ou hostile (15%), 16% exprimant leur indifférence.

En comparaison avec le sondage Elabe / BFMTV réalisé le 8 et 9 mars 2016 à propos de la mobilisation du 9 mars contre la loi El Khomri, l’indifférence baisse sensiblement (-9 points), à la faveur d’une nette progression de l’opposition ou de l’hostilité (+11 points). En revanche, le soutien et la sympathie s’avèrent plutôt stables, bien que moins prononcés avec une baisse du « soutien » compensée par une hausse de la « sympathie ». La montée des actes de violences et de vandalisme en marge des mobilisations semblent donc avoir fait basculer une certaine indifférence à la mobilisation en une opposition ou hostilité.

La mobilisation contre la loi travail bénéficie du soutien ou de la sympathie d’une majorité absolue ou relative de répondants au sein de toutes les classes d’âge, hormis les 65 ans et plus qui expriment davantage d’opposition ou d’hostilité. Parmi les catégories socio-professionnelles, les professions intermédiaires et les ouvriers sont ceux qui expriment le plus fréquemment leur soutien ou leur sympathie à l’égard de la mobilisation, alors que les cadres et les retraités y sont majoritairement opposés ou hostiles.

Les sympathisants de la gauche dans leur ensemble expriment majoritairement leur soutien ou sympathie, porté par un appui plus marqué des sympathisants Front de Gauche et EELV. Les sympathisants socialistes apparaissent plus partagés avec une proportion quasiment identique de soutien/sympathie (44%) et d’opposition/hostilité (43%). Comme les sympathisants de la gauche, les sympathisants FN expriment eux aussi majoritairement leur soutien ou sympathie. En revanche, auprès des sympathisants de la droite et du centre, le constat est tout autre : plus de la moitié d’entre eux se déclarent opposés ou hostiles à la mobilisation. En comparaison avec le début de la mobilisation, c’est auprès des sympathisants de la droite et du centre, et notamment LR et MoDem que l’opposition et l’hostilité ont le plus fortement augmenté.

Près de 3 Français sur 4 considèrent que le gouvernement n’est pas assez ferme vis-à-vis des auteurs des actes de violence et de vandalisme qui perturbent les manifestations contre la « loi travail »

En effet, 74% des Français interrogés considèrent que le gouvernement n’est pas assez ferme. Seuls 26% pensent qu’il est assez ferme.

Hormis les sympathisants EELV qui se montrent très partagés, tous les segments politiques considèrent que le gouvernement n’est pas assez ferme, même si les sympathisants de la droite et du centre (83%) et ceux du FN (84%) se montrent plus sévères avec le gouvernement que les sympathisants de la gauche (60%).

 Pour près de 3 Français sur 4 (et près de 6 sympathisants PS sur 10), les députés socialistes « frondeurs » ayant signé une motion de censure contre le gouvernement ne doivent pas être exclus du Parti socialiste

Plus précisément, 73% de l’ensemble des personnes interrogées estiment qu’ils ne doivent pas être exclus. A l’inverse, seuls 27% pensent qu’ils doivent être exclus du Parti socialiste, dont 11% de « oui, tout à fait ».

Cet avis est majoritairement partagé au sein de tous les segments politiques : 83% des sympathisants FN, 71% des sympathisants de la droite et du centre et 67% des sympathisants de la gauche estiment que les députés « frondeurs » ne doivent pas être exclus suite à leur signature d’une motion de censure du gouvernement. Bien que cet avis soit également majoritaire auprès des sympathisants socialistes (59%), ils sont tout de même 41% à s’exprimer en faveur de leur exclusion.

Télécharger ici : Les Français et la mobilisation contre la « Loi travail » / Sondage ELABE pour BFMTV

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales