La primaire socialiste

Le potentiel de participation au premier tour de la primaire socialiste et de ses alliés atteint 6%.

Ce résultat est sensiblement inférieur au potentiel de participation mesuré pour la primaire de la droite et du centre en juin dernier (9%).

Dans le détail, le potentiel de participation au premier tour de la primaire socialiste et de ses alliés qui se tiendra le 22 janvier 2017 est plus élevé auprès des personnes âgées de 35 à 49 ans (7% se déclarent « absolument certain d’aller voter ») et auprès des plus de 65 ans (8%). A 4 mois de ce scrutin, l’intention est assez homogène entre les différentes catégories socio-professionnelles (6% auprès des cadres, 8% auprès des employés, 6% auprès des ouvriers, 8% auprès des retraités), hormis les professions intermédiaires qui ne sont aujourd’hui que 2% à se déclarer « absolument certain d’aller voter », un électorat pourtant traditionnellement porté à gauche.

D’un point de vue politique, c’est auprès des sympathisants socialistes que le potentiel de participation à la primaire apparaît le plus élevé : 15% d’entre eux se disent « absolument certain d’aller voter », alors qu’auprès des sympathisants EELV et ceux du Front du gauche, le potentiel est bien plus faible à l’heure actuelle, respectivement 8% et 7%. Sans surprise, le potentiel de participation auprès des sympathisants de la droite et du centre est faible (3%). En revanche, 6% des sympathisants FN se déclarent aujourd’hui « absolument certain d’aller voter » à la primaire socialiste.

Souhaits de désignation : Auprès des sympathisants de gauche, François Hollande est au coude à coude avec Arnaud Montebourg, alors que Manuel Valls arrive en tête. Auprès des seuls sympathisants PS, François Hollande comme Manuel Valls devancent Arnaud Montebourg

Etant précisé qu’il ne s’agit pas ici d’intentions de vote mais de souhaits exprimés par l’ensemble de l’échantillon mêlant par définition votants et non votants au scrutin de janvier, dans l’hypothèse d’une candidature de François Hollande, 30% des sympathisants de la gauche souhaiteraient le voir désigné candidat du PS et de ses alliés à l’élection présidentielle, juste devant Arnaud Montebourg (28%). En revanche, toujours auprès des sympathisants de gauche, dans l’hypothèse d’une candidature de Manuel Valls en lieu et place de François Hollande, l’actuel Premier Ministre s’imposerait assez largement (31%) devant Arnaud Montebourg (24%). En troisième position, Benoît Hamon obtient de 15% à 16% des préférences exprimées selon l’hypothèse.

Auprès des sympathisants socialistes uniquement, 48% souhaitent voir désigné François Hollande dans l’hypothèse d’une candidature de ce dernier, devançant assez largement Arnaud Montebourg (25%). Dans l’hypothèse d’une candidature de Manuel Valls, celui-ci s’impose également assez largement (48%, contre 21% pour Arnaud Montebourg). Dans l’une ou l’autre des hypothèses, Benoît Hamon obtient de 10% à 11%.

Auprès de l’ensemble des Français, Arnaud Montebourg obtient 34% des souhaits face à François Hollande (16%), notamment grâce au soutien des sympathisants de la droite et du centre et ceux du FN. En revanche, il est au même niveau que Manuel Valls dans l’hypothèse d’une candidature de ce dernier (28% contre 27% pour l’actuel Premier ministre). Dans l’une ou l’autre des hypothèses, Benoît Hamon obtient de 13% à 16%.

 Compte tenu de l’évolution du chômage en France ces derniers mois, 83% des Français estiment qu’une candidature de François Hollande à l’élection présidentielle ne serait pas justifiée

Dans le détail, 24% estiment qu’elle ne serait « pas vraiment justifiée » et 59% « pas du tout justifiée ». A l’inverse, 16% des personnes interrogées estiment qu’elle serait justifiée.

D’un point de vue politique, 62% des sympathisants de gauche estiment que la candidature de l’actuel Président de la République ne serait pas justifiée compte tenu de l’évolution du chômage ces derniers mois, un avis partagé par un sympathisant socialiste sur deux. Auprès de sympathisants de la droite et du centre ainsi que ceux du FN, le constat est quasi-unanime, avec respectivement 97% et 94% qui estimeraient sa candidature injustifiée.

Télécharger ici : La primaire socialiste

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales