Quelle solution face au doute des acteurs des J.O. ?

Les manifestations lors des derniers Jeux Olympiques au Brésil et le récent renoncement de candidature à l’organisation des JO de Budapest, après celui de Hambourg et de Rome, illustrent un certain scepticisme des acteurs vis-à-vis de l’Olympisme. Irrévocable ? Même si le sport fédère toujours les populations et reste un vecteur de paix, l’organisation des Jeux gagnerait à être revuePour Armand de Rendinger, qui a été conseiller pour les candidatures des villes d’Atlanta, de Nagano et Sydney, il faut réformer la structure de fonctionnement des J.O. pour redorer leur image. Cela passe par l’instauration d’une vraie lutte contre le dopage et les paris illégaux, un statut plus responsable du CIO et une clarification des relations hiérarchiques au sein de la gouvernance sportive mondiale. Les Jeux doivent cesser d’être un problème politique et financier pour les démocraties et leurs citoyens. En attendant, il reste deux villes en lice pour l’organisation des Jeux de 2024 et 2028 et Paris doit y voir une belle opportunité pour briller sur la scène internationale.

A lire sur Le Figaro

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales