Les raisons de la rébellion

Quinze jours après la tentative de putsch en Turquie, deux chercheurs américains décortiquent les causes de ce symptôme d’instabilité politique, dont 475 cas ont été recensés depuis 1950. Si l’on observe un risque significatif de récidive dans les pays qui y ont déjà été confrontés, quels facteurs objectifs prédisposent au phénomène ? Explosive, la pauvreté – additionnée à la fragilité des institutions – constitue une source indéniable de dissensions politiques. D’autres éléments, tels que les effets de la guerre froide en Amérique du Sud ou la tendance au rétropédalage de certaines démocraties récemment émancipées confirment que la légitimité du gouvernement représente, dans tous les cas, un indicateur crucial. Suivant cette hypothèse, quelques champions du coup d’Etat tendent à se démarquer, comme la Bolivie avec 23 tentatives dont 11 abouties.

https://www.washingtonpost.com/news/worldviews/wp/2016/07/22/map-the-world-of-coups-since-1950/

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales