La primaire de la droite et du centre

44% des Français déclarent s’intéresser à la campagne pour la primaire de la droite et du centre, en hausse de 8 points par rapport au mois dernier.

A un peu plus d’un mois de la primaire de la droite et du centre, 13% (+4 points par rapport au sondage Elabe/BFMTV du 14 septembre) des personnes interrogées par Elabe pour BFMTV déclarent s’intéresser « beaucoup » et 31% (+4) « assez » à la campagne pour la primaire de la droite et du centre. En revanche, 30% déclarent n’être « pas vraiment » intéressés et 25% « pas du tout ».

Auprès des sympathisants de la droite et du centre, l’intérêt est également en hausse à l’approche de l’échéance avec 70% (+6) d’entre eux qui se déclarent être intéressés (26% « beaucoup » et 44% « assez »). Dans le détail, le gain d’intérêt est important auprès des sympathisants du MoDem (+11 points à 59%), alors qu’il reste relativement stable auprès des sympathisants LR (+2 à 73%). A noter que l’intérêt pour la campagne est également en forte hausse auprès des sympathisants de la gauche (+11 points à 44%) et ceux du Front National (+8 points à 38%).

Parmi les candidats à la primaire, Alain Juppé obtient la meilleure cote d’opinion auprès de l’ensemble des Français avec 55% de bonnes opinions, devant Bruno le Maire (40%) et François Fillon (37%). Parmi les sympathisants de la droite et du centre, le trio de tête est le même.

Etant précisé qu’il ne s’agit pas ici d’intentions de vote mais de cotes d’opinion attribuées à chaque candidat par l’ensemble de l’échantillon mêlant par définition votants et non votants au scrutin de novembre, le maire de Bordeaux apparaît comme le candidat obtenant la meilleure cote de bonnes opinions (55%, dont 16% de « très bonne opinion »). Assez loin derrière, Bruno Le Maire (40%) et François Fillon (37%) complètent le podium. En cinquième position derrière Nathalie Kosciusko-Morizet (35%), Nicolas Sarkozy obtient 28% de bonnes opinions et apparait comme le candidat cristallisant la plus forte proportion de très mauvaises opinions (48%). Plus loin, Jean-Frédéric Poisson et Jean-François Copé complètent le classement (19% chacun).

Auprès des sympathisants de la droite et du centre, desquels seront issus une majorité d’électeurs à la primaire, Alain Juppé obtient une nouvelle fois la meilleure cote d’opinion avec 75% devant Bruno le Maire (63%) et François Fillon (59%). Cette fois-ci, Nicolas Sarkozy occupe la 4ème place avec 55% de bonnes opinions.

Auprès des sympathisants LR uniquement, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy sont cette fois au coude-à-coude avec respectivement 73% et 72% de bonnes opinions, devant Bruno le Maire (61%) et François Fillon (60%).

Alain Juppé s’impose auprès des Français et des sympathisants de la droite et du centre, en particulier sur sa capacité à faire gagner la droite à l’élection présidentielle de 2017 et à apparaître comme celui qui ferait le meilleur Président de la République.

Alors que les répondants étaient invités à se prononcer pour un candidat sur les 6 dimensions testées que sont « a le plus de chances de faire gagner la droite en 2017 », « est le plus compétent », « est le plus honnête », « est le plus proche de vos préoccupations », « ferait le meilleur Président de la République » et « mène la meilleure campagne », Alain Juppé est perçu comme le candidat à la primaire le plus en capacité de répondre à chacun des éléments (entre 32% et 55% de citations selon la dimension testée), devant Nicolas Sarkozy (entre 19% et 24%) sauf pour l’item « est le plus honnête » où Nicolas Sarkozy (11%) est devancé par Bruno Le Maire (17%) et Nathalie Kosciusko-Morizet (14%).

Auprès des sympathisants de la droite et du centre, Alain Juppé s’impose globalement et devance Nicolas Sarkozy, sauf sur la dimension « est le plus proche de vos préoccupations » où l’ancien Président de la République (32%) est au coude-à-coude avec son ancien ministre (33%). Alain Juppé s’impose assez nettement sur les items suivants : « a le plus de chances de faire gagner la droite en 2017 » (59% contre 31% pour Nicolas Sarkozy), « est le plus honnête » (32% contre 23% pour Bruno Le Maire) et « ferait le meilleur Président de la République » (42% contre 35% pour Nicolas Sarkozy). Il est en revanche davantage concurrencé sur le terrain de la compétence (42% pour Alain Juppé et 38% pour Nicolas Sarkozy) et de la meilleure campagne (43% pour Alain Juppé et 39% pour Nicolas Sarkozy).

Auprès des sympathisants LR, la tendance globale s’inverse : Nicolas Sarkozy devance Alain Juppé sur les 4 dimensions suivantes : « est le plus compétent » (50% contre 32% pour Alain Juppé), « est le plus proche de vos préoccupations » (44% contre 27%), « ferait le meilleur Président de la République (47% contre 32%) et « mène la meilleure campagne » (48% contre 35%).

Télécharger ici : Les Français et la primaire de la droite et du centre

Partager cet article

Tags

,

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales