La mondialisation est-elle la cause de nos maux ?

La mondialisation est née il y a mille ans, à l’aune de l’urbanisation au 8ème siècle. Les échanges marchands ont alors animé la vie économique et ont été les précurseurs des marchés mondiaux au 10ème siècle. Depuis une décennie, les villes sont des lieux de production privilégiés parce qu’ouverts sur le monde. La République française est métropolitaine et européenne, avec 4/5ème de la population française qui habite en ville, elle permet de créer des emplois, de développer une culture de l’innovation, de créer de la valeur et de redynamiser les territoires, entre autres … La genèse de la mondialisation ainsi faite, la logique de réarmement des frontières d’un Etat souverain relève de l’absurde puisque qu’elle fermerait les portes à la globalisation dont l’équilibre de la population française est tributaire. La lutte du Front National contre le cosmopolitisme, qui prend appuie sur l’immigration « massive », oublie notre histoire et dénigre l’identité de notre siècle et de ceux à venir. Pour l’anthropologue Carlos Moreno, les réflexions des politiques devraient plutôt s’orienter sur les capacités de nos centres urbains qui représentent un vrai enjeu pour atteindre, demain, le plein-emploi notamment.

A lire dans La Tribune.

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales