L’Observatoire politique Février 2016 / ELABE pour Les Echos et Radio Classique

François Hollande au plus bas depuis un an (21%, -5), record d’impopularité pour Manuel Valls (27%, -5).

Seuls 21% des Français interrogés par Elabe pour Les Echos et Radio Classique les 2 et 3 février font confiance à François Hollande pour affronter efficacement les problèmes qui se posent au pays. 75% (+4) ne lui font pas confiance. En baisse de 5 points sur un mois et de 12 points par rapport à début décembre, la cote de confiance du président de la République se rapproche dangereusement de ses plus bas niveaux enregistrés en 2014 (18% en octobre et novembre 2014).

François Hollande entraine dans sa chute son Premier ministre dont la cote de popularité enregistre son plus mauvais résultat depuis sa nomination à Matignon : seuls 27% des personnes interrogées font désormais confiance à Manuel Valls, soit une baisse de 5 points par rapport à janvier (-9 points depuis décembre). A l’inverse, 68% des Français interrogés (+4) affirment ne pas faire confiance au Premier ministre.

Dans le détail, cette forte baisse de l’exécutif s’explique par un décrochage de la confiance auprès des sympathisants de gauche et plus particulièrement parmi ceux du Parti socialiste. François Hollande perd ainsi 16 points auprès des sympathisants de gauche (46%) et jusqu’à 21 points parmi ceux du Parti socialiste qui ne sont plus « que » 57% à lui faire confiance. La tendance est la même pour Manuel Valls, quoique moins accentuée : -8 points auprès des sympathisants de gauche (52%) et -12 points au Parti socialiste (66%). Notons que la cote de confiance du Premier ministre baisse aussi assez sensiblement auprès des sympathisants de la droite et du centre avec 7 points de perdus en un mois (19%).

De toute évidence, l’exécutif sort donc particulièrement affaibli des premières semaines de l’année 2016 marquées par un débat public principalement centré sur la constitutionnalisation de l’état d’urgence et surtout la déchéance de nationalité, lequel a notamment conduit à la démission de Christiane Taubira du gouvernement. Sans doute l’exécutif paie-t-il aussi au prix fort l’absence de nouvelles positives sur le front de la lutte contre le chômage et sa gestion des mouvements de protestation des chauffeurs de taxi et des agriculteurs. Au sujet de ces derniers, soulignons d’ailleurs que François Hollande et Manuel Valls perdent chacun 8 points auprès des habitants des communes rurales, avec respectivement 19% et 23% de confiance.

Christiane Taubira bénéficie de la plus forte progression du mois (28%, +4), le classement des personnalités restant dominé par Alain Juppé (52%, +1) et Emmanuel Macron (42%, -1).

Le classement des personnalités en février témoigne d’une relative stabilité des résultats, les évolutions enregistrées étant peu marquées par rapport à janvier. Alain Juppé conserve ainsi la première place du classement avec 52% d’image positive, en hausse d’un point. Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, occupe à nouveau la deuxième place avec 42% (-1) d’image positive, suivi par Bernard Cazeneuve (36%, inchangé) qui accède à la troisième place à égalité avec François Bayrou (36%, -2). Jean-Yves Le Drian arrive quant à lui en cinquième position (35%, +1).

Dix jours après la sortie de son livre « La France pour la vie », Nicolas Sarkozy ne parvient pas enrayer la dégradation de son image auprès des Français. Avec 23% des personnes interrogées affirmant en avoir une image positive, l’ancien chef de l’Etat perd un point par rapport à janvier (-5 points depuis décembre). S’il regagne 4 des 15 points perdus en janvier auprès des sympathisants de la droite et du centre (50% d’image positive), de même qu’auprès des sympathisants LR (69% d’image positive contre 65% en janvier), cette amélioration s’avère insuffisante pour rattraper Alain Juppé qui progresse lui aussi : 77% (+4) auprès des sympathisants de la droite et du centre et 76% (+5) auprès de ceux de LR.

Christiane Taubira enregistre la plus forte progression du mois. Avec 28% des personnes interrogées affirmant en avoir une image positive, l’ancienne Garde des Sceaux et ministre de la Justice gagne 4 points par rapport au mois dernier. A cette occasion, elle prend la tête du classement des personnalités auprès des sympathisants de gauche : 61% (+4) d’entre eux ont une image positive de Christiane Taubira.

Jean-François Copé, testé pour la première fois à l’occasion de son retour sur la scène politique nationale peine à convaincre les Français : seuls 14% des personnes interrogées déclarent avoir une image positive du maire de Meaux et ancien président de l’UMP (24% chez les sympathisants de la droite et du centre). Il occupe l’avant dernière place du classement général et devance d’un point Myriam El Khomri qui fait elle aussi son entrée dans l’Observatoire politique. Encore peu connue du grand public, la ministre du Travail pâtit d’un déficit de notoriété important, 39% des personnes interrogées étant dans l’incapacité d’exprimer une opinion à son sujet. Elle recueille toutefois 27% d’image positive à gauche (mais encore 39% de sans opinion).

Yves-Marie CANN

Directeur des études politiques

Télécharger ici : L’Observatoire politique Février 2016 / ELABE pour Les Echos et Radio Classique

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales