L’Observatoire politique Avril 2016 / ELABE pour Les Echos et Radio Classique

François Hollande reste à un niveau bas (18%, +1), nouveau record d’impopularité pour Manuel Valls (22%, -1).

 Seuls 18% des Français interrogés par Elabe pour Les Echos et Radio Classique les 5 et 6 avril font confiance à François Hollande pour affronter efficacement les problèmes qui se posent au pays. 79% (-1) ne lui font pas confiance. En hausse d’un point sur un mois, la cote de confiance du Président de la République reste à un niveau très faible en avril, proche de son record d’impopularité atteint en mars (17%).

Le Premier ministre enregistre une nouvelle fois un plus mauvais résultat depuis avril 2014, battant son record d’impopularité du mois dernier : seuls 22% des personnes interrogées font désormais confiance à Manuel Valls pour affronter efficacement les problèmes qui se posent au pays, soit une baisse d’un point par rapport à mars, et 14 points de confiance perdus depuis décembre. A l’inverse, 74% (+1) des personnes interrogées affirment ne pas faire confiance au Premier ministre, au plus haut depuis sa nomination à Matignon.

Dans le détail, pour François Hollande, cette très légère hausse s’observe notamment auprès des sympathisants du Front de gauche (+4) sans doute sensibles à l’abandon de la déchéance de nationalité et aux reculs sur la loi travail, mais le Président de la République baisse d’autant chez les sympathisants socialistes (-4). Particulièrement préoccupant pour François Hollande à un an de la prochaine élection présidentielle, la confiance accordée au chef de l’Etat apparaît durablement minoritaire chez ses électeurs du premier tour en 2012 (44% de confiance vs 54%) et davantage encore chez ceux du second tour (34% vs 64%).

Pour Manuel Valls, cette légère baisse se constate notamment auprès des sympathisants de gauche (-1) et davantage encore auprès des sympathisants de la droite et du centre (-3 points) dans un contexte marqué par la contestation sociale autour la réforme du Code du travail et plus globalement un climat économique toujours incertain sur fond de nouvelle progression du chômage.

Alain Juppé (47%, -5) et Emmanuel Macron (38%, -5) baissent sensiblement mais ils dominent toujours le classement   des personnalités.

Le classement d’avril témoigne d’une détérioration assez sensible des résultats pour les deux personnalités bénéficiant de la meilleure image auprès des Français interrogés dans notre Observatoire. Alain Juppé perd ainsi 5 points en avril avec 47% d’image positive, mais reste en tête du classement des personnalités. Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, perd lui aussi 5 points avec 38% d’image positive, suivi par Bernard Cazeneuve (34%, -2), François Bayrou (34%, -2) et François Fillon (34%, +1) qui partagent tous trois la troisième place. Martine Aubry (32%), à la faveur d’une hausse de 3 points, occupe quant à elle la sixième position du classement ce mois-ci. La maire de Lille devance d’un point Jean-Yves Le Drian (31%, -2) et Ségolène Royal (31%, +3).

Auprès des sympathisants de la gauche, deux personnalités en opposition avec l’orientation politique du gouvernement marquent une forte hausse en avril : Martine Aubry (+9) qui prend à cette occasion la tête du classement à gauche, et Jean-Luc Mélenchon (+10) qui arrive désormais en cinquième position. Toujours auprès des sympathisants de gauche, Xavier Bertrand perd 7 points, après avoir fortement progressé ces derniers mois suite à son élection en Nord-Pas-de-Calais-Picardie lors des élections régionales. Alain Juppé enregistre quant à lui une baisse de 12 points (43%), évolution pour le moins marquée qui témoigne sans doute d’une nouvelle polarisation des perceptions parmi les individus exprimant une sensibilité de gauche.

Confirmant cette tendance à la polarisation, Emmanuel Macron perd quant à lui 12 points auprès des sympathisants de la droite et du centre, le duo de tête étant désormais formé par Alain Juppé (75%, -1) et François Fillon (64%, +7). Bruno Le Maire (+4), Emmanuel Macron (-12) et Xavier Bertrand (+1) occupent la troisième place avec 57% d’image positive chacun. Nicolas Sarkozy, qui était en forte baisse le mois dernier, (-8 points en mars) retrouve des couleurs en avril avec une hausse significative de 10 points (52%), portée notamment par les sympathisants LR (70%, +10). Malgré ce rebond, Nicolas Sarkozy reste toujours derrière Alain Juppé qui progresse lui aussi (79%, +4) et apparaît talonné par François Fillon (67%, +8) auprès des sympathisants LR.

Télécharger ici : L’Observatoire politique Avril 2016 / ELABE pour Les Echos et Radio Classique

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales