Les violences racistes masquent une montée de la tolérance en France

D’après une enquête de la commission nationale des droits de l’homme, l’indice de tolérance des Français à l’égard de toutes les minorités atteint des sommets malgré la vague d’attentats qui a frappé la France. Le score est de 64 points en 2015, soit une hausse de 10 points par rapport à 2012. Ce rapport fait aussi ressortir que 53 % des sondés déclarent ne pas être du tout raciste contre 43 % en 2014. L’enquête pointe néanmoins certains résultats contradictoires : 58 % des Français estiment que les immigrés sont trop nombreux, mais 68 % pensent que leur présence est enrichissante du point de vue culturel et 79 % d’entre eux pensent que les travailleurs étrangers participent au développement économique du pays. De même, le ministère de l’Intérieur fait cependant état d’une hausse de 22,4 % des délits à caractère raciste. Si les actes antisémites enregistrent un recul de 5,1 %, pour un total de 808 actes (contre 851 en 2014), les actes antimusulmans, eux, ont triplé (+ 223 %). Réactions immédiates aux attentats, plus de la moitié (58 %) ont eu lieu en janvier et novembre. Les ressorts qui conduisent à une montée de la tolérance et ceux qui poussent à des actes racistes sont donc totalement différents.

-> Mai 2016 – Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme « Rapport sur la lutte contre le racisme l’antisémitisme et la xénophobie »

http://www.cncdh.fr/sites/default/files/les_essentiels_-_rapport_racisme_2015_page_a_page.pdf

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales