Les intentions de vote à la primaire de la droite et du centre / Sondage pour BFMTV et L’Opinion

COVER

Le potentiel de participation au premier tour de la primaire de la droite et du centre atteint 10%.

Ce résultat porte à environ 4,4 millions le nombre d’électeurs potentiels au premier tour de la primaire de la droite et du centre qui se tiendra le 20 novembre.

Dans le détail, le potentiel de participation croît sensiblement avec l’âge des personnes interrogées, les plus âgées apparaissant à ce stade comme les plus mobilisées. 15% des personnes âgées de 65 ans et plus se déclarent « tout à fait certain d’aller voter » contre 8% des celles âgées de 18 à 34 ans.

D’un point de vue politique, c’est auprès des sympathisants LR que le potentiel de participation à la primaire apparaît le plus élevé : 23% d’entre eux se disent « tout à fait certain d’aller voter ». Il atteint un assez haut niveau chez les sympathisants UDI (18%) nettement plus mobilisés que ceux du MoDem (10%). Notons également que 11% des sympathisants FN manifestent leur intérêt pour la primaire et se disent « tout à fait certain d’aller voter » au premier tour, de même que 7% des sympathisants de gauche.

 Alain Juppé (41%) creuse l’écart avec Nicolas Sarkozy (23%) dans la perspective du premier tour, Bruno Le Maire (13%) devançant François Fillon (11%).

Confirmant les dynamiques d’opinion observées ces derniers mois, notamment en termes d’image, le Maire de Bordeaux prend l’ascendant sur l’ancien chef de l’Etat dans la perspective du premier tour de la primaire.

De plus, il est intéressant de noter que les quatre premiers candidats du classement captent à eux seuls 88% des intentions de vote exprimées, alors que pas moins de 10 candidatures (annoncées ou attendues) étaient testées dans notre enquête. A ce stade encore avancé de la campagne, les 6 autres candidats disposent donc de peu d’espace et recueillent tous un score inférieur à 5%. Il s’agit notamment de Nathalie Kosciusko-Morizet (4%), Nadine Morano (3%) et Jean-François Copé (3%).

Le rapport de forces politique auprès des sympathisants de la droite et du centre s’avère très proche de ces résultats d’ensemble, Alain Juppé recueillant 42% des intentions de vote contre 26,5% pour Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et François Fillon étant à égalité avec 12% chacun.

Ce rapport de forces apparaît nettement plus resserré entre les deux principaux favoris auprès des seuls sympathisants LR qui constitueront le noyau dur des votants à la primaire. Il reste toutefois à l’avantage d’Alain Juppé : le Maire de Bordeaux y recueille 37% des intentions de vote, contre 32% pour Nicolas Sarkozy, 13% pour François Fillon et 11% pour Bruno Le Maire.

 Des intentions de vote de second tour favorables à Alain Juppé.

Dans l’hypothèse (aujourd’hui la plus probable compte-tenu du rapport de forces mesuré dans la perspective du premier tour) d’un second tour opposant Alain Juppé à Nicolas Sarkozy, les personnes interrogées expriment à 64% leur préférence pour le Maire de Bordeaux contre 36% pour l’ancien chef de l’Etat. Alain Juppé bénéficierait de bons reports en provenance des électorats des principaux candidats éliminés. 50% des électeurs de Bruno Le Maire porteraient ainsi leur choix sur le Maire de Bordeaux contre 25% sur Nicolas Sarkozy, 25% ne se prononçant pas. De même, 56% des électeurs de François Fillon préféreraient Alain Juppé contre 23% Nicolas Sarkozy, 21% ne se prononçant pas.

Auprès des sympathisants de la droite et du centre, le rapport de forces s’avère équivalent (63%-37%), les sympathisants LR apparaissant plus divisés quoique portant majoritairement leur choix sur Alain Juppé (57% contre 43% pour Nicolas Sarkozy).

Télécharger ici : Les intentions de vote à la primaire de la droite et du centre / Sondage pour BFMTV et L’Opinion

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales