Les Français et la situation économique / Sondage ELABE pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne

L’amélioration des indicateurs économiques semble, pour l’instant, sans effet sur les perceptions des Français. Comme en 2015, une majorité (54%) estime que l’économie française ne redémarre pas.

54% des personnes interrogées par Elabe pour les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne estiment qu’aujourd’hui l’économie française ne redémarre pas. A l’inverse, 45% pensent qu’elle redémarre, dont seulement 3% pense qu’elle va redémarre et va s’améliorer rapidement. Ces niveaux sont quasiment identiques à ceux mesurés pour la même question posée à la fin du mois d’octobre 2015 : 53% des sondés estimaient alors que l’économie française ne redémarrait pas, 46% exprimant un avis opposé.

Les réponses s’avèrent toutefois très clivées politiquement. Ainsi les sympathisants de gauche sont une large majorité à estimer que l’économie redémarre (72%) même si seuls 10% pensent que son rythme d’amélioration sera rapide. Cet optimisme est largement porté par les sympathisants socialistes qui sont 85% à considérer que l’économie redémarre, alors que les sympathisants du Front de gauche se montrent beaucoup plus sceptiques (45%). Auprès des sympathisants de la droite et du centre, le constat est majoritairement négatif : 58% pensent que l’économie française ne redémarre pas, une proportion qui s’élève jusqu’à 62% auprès des sympathisants LR. Les sympathisants FN sont encore plus tranchés sur la question : 76% estiment que l’économie ne redémarre pas.

Quelle priorité budgétaire pour le gouvernement ? Les Français apparaissent très divisés.

50% des Français interrogés optent pour une redistribution des fruits de la croissance aux ménages, par exemple sous forme de baisses d’impôts, alors que 49% estiment que la priorité doit être la poursuite des efforts budgétaires et fiscaux pour réduire la dette et les déficits publics. Invités à se prononcer sur la priorité budgétaire suite à la publication de bonnes nouvelles sur le front de l’économie, les Français apparaissent donc très partagés quant à la priorité à donner en termes de politique budgétaire.

Auprès des sympathisants de la gauche, le contraste est fort entre les sympathisants Front de gauche et les sympathisants socialistes : ces derniers estiment en majorité (57%) qu’il faut poursuivre les efforts budgétaires et fiscaux alors que 73% des sympathisants FDG pensent qu’il faut redistribuer aux ménages les fruits de la croissance. Les sympathisants FN sont également une majorité à adopter cette position (61%), tandis qu’auprès des sympathisants de la droite et du centre, la tendance majoritaire est à la poursuite des efforts (64%).

Télécharger ici : Les Français et la situation économique / Sondage ELABE pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales