L’Ecole de la République

Selon Augustin d’Humières, professeur de latin-grec dans un lycée en Seine-et-Marne et auteur d’Un petit fonctionnaire paru en 2017, l’Ecole ment aux élèves en leu faisant miroiter succès universitaire et professionnel. Selon l’auteur, le débat public se focalise trop sur le décrochage scolaire et occulte la question du niveau des diplômés. A l’école, on apprend avant tout à témoigner d’un niveau permettant de passer dans la classe supérieure mais on ne se préoccuperait pas assez du sens critique des élèves, de leur capacité à articuler une réflexion ou du goût pour l’exploration culturelle. C’est là une limite forte au rôle qu’est sensé jouer l’Ecole dans la réduction des inégalités. Les enfants dont les parents peuvent effectuer cet accompagnement complémentaire tirent leur épingle du jeu, les autres peinent logiquement à sortir la tête de l’eau. Tant que cette logique ne sera pas enrayée, l’Ecole ne parviendra pas à raviver son lustre républicain et à réaffirmer son rôle d’émancipatrice, pourtant indispensable en démocratie.  

A lire sur le Nouvel Observateur.

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales