Le mouvement Nuit Debout est plus représentatif qu’on ne le pense

Des sociologues ont parcouru la place de la république ces dernières semaines, pour objectiver l’identité des participants au mouvement « Nuit Debout ». Il en ressort que de nombreux clichés véhiculés dans les médias sont en grande partie erronés. En effet, loin de ne rassembler que des jeunes, la place de la République réuni en début de soirée une majorité de plus de 33 ans et une personne sur cinq a plus de 50 ans. De plus, si les quartiers les plus représentés sont bien ceux de l’Est parisien, 37 % des participants habitant en Ile-de-France viennent en fait de banlieue et un participant sur dix n’habite même pas en région parisienne. De même si la majorité des participants est diplômée du supérieur long (61 %), alors que ce n’est le cas que du quart de la population française, le taux de chômage est de 20 % parmi les participants, soit le double de la moyenne nationale ; et on compte 16 % d’ouvriers parmi les actifs – trois fois plus qu’à Paris, et autant que dans l’Ile-de-France prise dans son ensemble. A vrai dire le plus gros point noir semble être celui de la mixité homme/femme, puisque la population sur la place est bien aux deux tiers masculine.

-> Mai 2016 – www.enquetenuitdeboutlasuite.com « Enquête Nuit Debout »

http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/05/17/nuit-debout-est-un-rassemblement-plus-diversifie-qu-on-ne-le-dit_4920514_3232.html#3VBsDbqhvWQxy814.99

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales