Le Brexit

62% des Français souhaitent que le Royaume-Uni reste dans l’UE à l’issue du référendum du 23 juin

A l’inverse, 37% des personnes interrogées par Elabe pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne souhaitent que le Royaume-Uni sorte de l’Union Européenne.

La question du Brexit suscite des clivages nombreux, même si la plupart des catégories de population y restent majoritairement opposées. Les femmes (72% contre 51% des hommes) et les plus jeunes (76% chez les 18-24 ans contre 64% chez les 25-34 ans) s’expriment plus fréquemment pour un maintien du Royaume-Uni dans l’UE, tout comme les catégories socio-professionnelles supérieures (67%, et notamment les cadres : 72%). A l’inverse, les hommes et les milieux populaires s’avèrent être la catégorie de population la plus partagée : 45% se prononcent en faveur d’un Brexit, et jusqu’à 53% des ouvriers.

Dans le détail des catégories politiques, les sympathisants de la gauche et ceux de la droite et du centre optent majoritairement pour un maintien du Royaume-Uni dans l’UE (respectivement 66% et 70%), alors que ceux du Front National se prononcent majoritairement en faveur d’une sortie (59%).

 69% des Français souhaitent que la France reste dans l’UE

A l’inverse, 30% des personnes interrogées souhaitent que la France sorte de l’Union Européenne. S’agissant du sort de la France, les Français se montrent donc plus largement favorables au maintien dans l’UE. Cependant, certains des clivages observés pour le Royaume-Uni restent pertinents pour l’avenir de la France dans l’UE. En effet, les catégories socioprofessionnelles dites supérieures sont une nouvelle fois plus largement en faveur d’un maintien (78%) que les milieux populaires (55%, soit 23 points d’écart), les ouvriers étant d’ailleurs majoritairement favorables à une sortie de l’UE (53%). En revanche, le clivage entre les plus jeunes et les plus âgés observé pour le Royaume-Uni ne se vérifie pas pour la France. Cette fois-ci, ce sont les classes d’âge intermédiaires qui se montrent les plus favorables à la sortie de l’UE (39% des 35-49 ans) alors que les plus jeunes et les plus âgés expriment avec force le souhait d’un maintien (79% chez les 18-24 ans et jusqu’à 80% chez les 65 ans et plus).

Comme pour la question de la sortie ou du maintien du Royaume-Uni dans l’UE, les clivages partisans observés s’avèrent identiques mais encore plus marqués. En effet, les sympathisants de la gauche et ceux de la droite et du centre s’expriment largement en faveur d’un maintien de la France dans l’UE (respectivement 78% et 82%), alors que les sympathisants du Front national optent majoritairement pour une sortie de l’UE pour la France (70%).

Télécharger ici : Le Brexit

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales