La méthodologie des instituts de sondages traduit la dédiabolisation du Front National

En 2002, les électeurs FN avaient tendance à masquer auprès des sondeurs leur préférence électorale, si bien que le score du FN à la présidentiel a pu être sous-estimé dans les intentions de vote. Les instituts se sont donc adaptés en corrigeant nettement les résultats bruts obtenus, afin de coller à la réalité. Depuis, les correctifs appliqués par les sondeurs n’ont cessé de diminuer, car les électeurs FN ne semblent plus masquer leur préférence électorale.

http://www.slate.fr/story/118917/tabou-vote-fn-sondages

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales