Intentions de vote à la primaire de la droite et du centre

Le potentiel de participation au premier tour de la primaire de la droite et du centre atteint 8% (-1).

Dans le détail, le potentiel de participation croît avec la classe d’âge, passant de 6% chez les 18-34 ans à près du double chez les personnes âgées de 65 ans et plus (11%). En toute logique, les retraités (11%) s’avèrent plus mobilisés que les actifs (5% chez les ouvriers et 9% chez les cadres, par exemple), à l’exception notable des artisans et des commerçants (14%).

D’un point de vue politique, c’est auprès des sympathisants LR et UDI que le potentiel de participation à la primaire est le plus élevé : 18% d’entre eux se disent « absolument certain d’aller voter ». Il atteint 10% chez les sympathisants du MoDem. Au global, le potentiel de participation atteint 17% chez les sympathisants de la droite et du centre, contre 5% chez ceux de la gauche, 6% au Front national et seulement 4% parmi les personnes n’exprimant aucune préférence partisane.

 Alain Juppé (39%, stable) est en tête des intentions de vote dans la perspective du premier tour. Il devance Nicolas Sarkozy (27%, -5) qui pâtit de la poussée de François Fillon (15%, +4).

 Bruno Le Maire arrive en quatrième position, crédité de 11% (stable) des intentions de vote exprimées. Tous les autres candidats obtiennent un score inférieur à 10% : Nathalie Kosciusko-Morizet (5%), Jean-Frédéric Poisson (2%) et enfin Jean-François Copé (1%).

Auprès des seuls sympathisants de la droite et du centre, l’écart est moins important entre les deux favoris. Alain Juppé reste toutefois en tête avec 38% des intentions de vote contre 29% pour Nicolas Sarkozy. François Fillon et Bruno Le Maire sont respectivement crédités de 17% et 12% des intentions de vote.

Auprès des seuls sympathisants LR, le rapport de forces s’inverse en faveur de Nicolas Sarkozy. Avec 37% des intentions de vote, l’ancien Président devance de cinq points le Maire de Bordeaux (32%). François Fillon est troisième (18%), devant Bruno Le Maire (11%).

 Dans la perspective du second tour, Alain Juppé est crédité de 61% (+5) des intentions de vote contre 39% (-5) pour Nicolas Sarkozy.

 Ces résultats témoignent d’un écart grandissant entre l’ancien chef de l’Etat et son ancien ministre des Affaires étrangères. Alain Juppé gagne en effet 5 points en près d’un mois, lorsque Nicolas Sarkozy en perd autant.

La même tendance se vérifie auprès des sympathisants de la droite et du centre : 58% pour Alain Juppé contre 42% pour Nicolas Sarkozy. En revanche, une courte majorité de sympathisants LR penche en faveur de l’ancien Président de la République : 52% contre 48% pour Alain Juppé.

Télécharger ici : Intentions de vote à la primaire de la droite et du centre / Sondage ELABE pour BFMTV et L’OPINION

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales