Intentions de vote à la primaire de la droite et du centre

Le potentiel de participation au premier tour de la primaire de la droite et du centre atteint 9% (+1).

Dans le détail, le potentiel de participation croît avec la classe d’âge, passant de 7% chez les 18-24 ans à plus du double chez les personnes âgées de 65 ans et plus (16%, en hausse de 5 points par rapport à la période allant du 18 octobre au 2 novembre). En toute logique, les retraités (15%) s’avèrent plus mobilisés que les actifs (6% chez les ouvriers et 10% chez les cadres, par exemple).

D’un point de vue politique, c’est auprès des sympathisants LR que le potentiel de participation à la primaire est le plus élevé : 24% d’entre eux se disent « absolument certain d’aller voter », en hausse de 6 points par rapport à notre précédente enquête. Il atteint 18% chez les sympathisants UDI et 10% chez les sympathisants du MoDem. Au global, le potentiel de participation atteint 21% chez les sympathisants de la droite et du centre, contre 5% (stable) chez ceux de la gauche, 9% au Front national (en hausse de 3 points) et seulement 4% parmi les personnes n’exprimant aucune préférence partisane.

 Alain Juppé est baisse (34%, -5) mais reste en tête des intentions de vote dans la perspective du premier tour, légèrement devant Nicolas Sarkozy qui progresse (30%, +3). François Fillon poursuit sa dynamique et obtient 21% (+6) des intentions de votes.

Bruno Le Maire arrive en quatrième position, crédité de 7% (-4) des intentions de vote exprimées. Tous les autres candidats obtiennent un score inférieur à 10% : Nathalie Kosciusko-Morizet (5%), Jean-François Copé (2%) et enfin Jean-Frédéric Poisson (1%).

Auprès des seuls sympathisants de la droite et du centre, le rapport de forces s’inverse en faveur de Nicolas Sarkozy : l’ancien chef de l’Etat est légèrement en tête avec 33% des intentions de vote contre 31% pour Alain Juppé. François Fillon confirme sa dynamique avec 25%, alors que Bruno Le Maire est crédité de 6%.

Auprès des seuls sympathisants LR, l’avantage de Nicolas Sarkozy s’accentue : Avec 41% des intentions de vote, l’ancien Président est largement en tête. En baisse, le Maire de Bordeaux (26%) est talonné par François Fillon (25%). Bruno Le Maire obtient 5% des intentions de vote.

 Dans la perspective du second tour, Alain Juppé est crédité de 56% (-5) des intentions de vote contre 44% (+5) pour Nicolas Sarkozy.

Si la dynamique dont bénéficie François Fillon peut créer les conditions favorables à une surprise le soir du premier tour, le rapport de forces mesuré dans notre enquête fait toujours d’un duel Juppé / Sarkozy l’hypothèse la plus probable à ce stade de la campagne. Dans ce cas, l’écart entre l’ancien chef de l’Etat et son ancien ministre des Affaires étrangères se resserre, et retrouve son niveau mesuré avant le premier débat.

La même tendance se vérifie auprès des sympathisants de la droite et du centre avec 53% pour Alain Juppé contre 47% pour Nicolas Sarkozy. En revanche, une majorité de sympathisants LR penche en faveur de l’ancien Président de la République : 56% contre 44% pour Alain Juppé.

Télécharger ici : Intentions de vote à la primaire de la droite et du centre / Sondage ELABE pour BFMTV et L’OPINION

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales