Les intelligences artificielles n’ont pas des métiers faciles

S’efforcer de répondre à chacune des  questions de l’utilisateur: c’est la raison d’être des programmes d’intelligence artificielle tels que Siri chez Apple, Assistant chez Google ou Cortana chez Microsoft. Ce que l’on sait moins, c’est que Cortana doit, par exemple, sa gentillesse et sa sensibilité (des qualités requises chez une assistante) au travail de 22 créatifs qui se chargent d’écrire son texte. Pour l’écrivain américain Jonathan Foster, à la tête de cette équipe, l’exercice consiste essentiellement à réfléchir en permanence aux questions les plus difficiles. Ainsi, il explique qu’à l’assertion « Je suis gay » lancée par un internaute américain, Cortana pourra se contenter de répondre « Cool » de façon neutre, alors qu’en Inde elle évitera toute forme d’adhésion à ce tabou, en répondant « Parlez-en plutôt à un être humain ». On apprend par ailleurs que les blagues « Monsieur et Madame ont un fils » sont exclusivement réservées au Français… Qu’il s’agisse de plaisanter, de faire face aux controverses ou au comportement agressif des internautes, la douce Cortana est donc programmée pour se montrer sous son meilleur jour numérique.

A lire sur Le Monde.fr.

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales