François Bayrou

S’il est perçu par une majorité de Français comme honnête et sympathique, François Bayrou peine à se montrer dynamique et rassembleur.

Alors que les Français interrogés par Elabe pour BFMTV étaient invités à se prononcer sur huit qualificatifs à propos de François Bayrou, « honnête » et « sympathique » sont les traits d’image qu’ils lui attribuent le plus : ils sont respectivement 55% et 54% à estimer que ces qualificatifs s’appliquent bien au président du MoDem.

En revanche, moins de 4 Français sur 10 lui reconnaissent une volonté de « vraiment changer les choses » (36%) et une capacité à « comprendre les gens comme vous » (35%).

Enfin, c’est la posture d’homme d’Etat (« qualités nécessaires pour être Président de la République » : 32% ; « capable de rassembler les Français » : 28%) et le dynamisme (26%) qui semblent lui faire le plus défaut auprès de l’opinion publique.

Dans le détail, les hommes et les catégories sociales moyennes et supérieures sont les segments de population qui dressent le meilleur portrait de François Bayrou : respectivement 62% et 60% des hommes le trouvent « sympathique » (contre 47% et 48% des femmes), et 68% et 62% des classes moyennes et supérieures (contre 48% et 51% des milieux populaires).

Elu des Pyrénées-Atlantiques depuis 1982 (conseiller général, député, président du conseil général, maire de Pau et président de l’agglomération), François Bayrou bénéficie d’un crédit d’image non négligeable auprès des résidents du Sud-Ouest (plus de 10 points au-dessus de la moyenne nationale pour la plupart des traits d’image).

D’un point de vue politique, il a une excellente image auprès des sympathisants du parti dont il est président : à titre d’exemple les qualificatifs qui lui sont le plus attribués sont « comprend les gens comme vous » (92%), « honnête » (91%) et « sympathique » (91%).

Pour chacun des qualificatifs, les sympathisants de gauche et notamment ceux du Parti Socialiste dépeignent un portrait plus favorable que les sympathisants LR ou ceux du Front National.

A titre de comparaison, par rapport à Emmanuel Macron, Marine Le Pen et François Fillon (testés lors de l’enquête réalisée les 14 et 15 février), François Bayrou apparait plus honnête (55% contre 49% pour Emmanuel Macron, 31% pour Marine Le Pen et 15% pour François Fillon) et moins inquiétant. Il est devancé par Emmanuel Macron sur un de ses points forts qu’est la sympathie, et également par Marine Le Pen sur sa capacité à rassembler les Français. Enfin, il est aussi distancé par François Fillon sur le dynamisme, la présidentialité et la volonté de vraiment changer les choses (sur cette dimension, 36% contre 58% pour Marine Le Pen, 53% pour Emmanuel Macron et 39% pour François Fillon). Sur la capacité à « comprendre les gens comme vous », il fait quasiment jeu égal avec Emmanuel Macron et Marine Le Pen, devant François Fillon.

Télécharger ici : Les Français et François Bayrou / Sondage ELABE pour BFMTV

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales