Les Franciliens et le projet du Grand Paris

Le projet d’aménagement du « Grand Paris » est connu d’une large majorité de Franciliens …
9 Franciliens sur 10 déclarent avoir entendu parler du projet du « Grand Paris » et la moitié d’entre eux (51%) en connaît précisément les contours.

… et est soutenu par près des trois quarts d’entre eux
Si une large majorité des Franciliens affirme être favorable au projet d’aménagement de l’agglomération parisienne (73%), le projet ne semble pas, pour le moment, susciter un fort enthousiasme dans la mesure où à peine un Francilien sur cinq s’y déclare tout à fait favorable (18%).

Les Franciliens s’estiment en revanche pas très bien informés sur le projet et les réalisations du « Grand Paris »
7 Franciliens sur 10 affirment ne pas disposer de suffisamment d’informations sur le projet du « Grand Paris » dont 15% s’estiment très mal informés et 55% plutôt mal informés.

Conséquence logique d’un sentiment d’information insuffisant, les Franciliens sont partagés sur les réalisations concrètes du projet du « Grand Paris » …
Pour 40% des Franciliens, le projet du « Grand Paris » est avant tout un projet innovant de construction d’une métropole rayonnant à l’échelle mondiale alors qu’il consiste en la réalisation d’un métro automatique autour de Paris, le « Grand Paris Express », pour 34% d’entre eux. Seule une minorité considère que ce projet a pour objectif prioritaire la réalisation de nouveaux quartiers autour des gares du « Grand Paris Express » (16%) et 10% sont sans opinion.

… et sur ses objectifs
Les Franciliens identifient trois principaux objectifs sur les huit objectifs assignés au projet : 79% déclarent que le « Grand Paris » permettra d’améliorer la qualité des transports pour les habitants (dont 24% de « oui, certainement »), 69% qu’il permettra de dynamiser l’économie du territoire et de créer des emplois et 68% qu’il réduira les temps de transport quotidiens (dont 21% de « oui, certainement »). Environ 6 Franciliens sur 10 considèrent que le projet permettra également de renforcer l’attractivité du territoire à l’étranger (62%), d’améliorer la qualité de vie en IDF (59%), de mieux répondre aux besoins de nouveaux logements (57%) et de mieux prendre en compte les attentes des habitants (57%), avec toutefois des taux de conviction relativement faibles (compris entre 10 et 16% de « oui, tout à fait »). Enfin, l’enjeu environnemental du projet ne semble pas très bien identifié par les Franciliens qui sont une minorité à penser que le projet permettra de lutter contre les pollutions (41% de « Oui tout à fait » ou « Oui, plutôt »).

Pour une majorité de Franciliens, le conseil régional d’Ile de France est l’instance la plus efficace pour mener à bien le projet
57% des Franciliens considèrent que le conseil régional d’IDF serait l’institution la plus efficace pour gérer le projet et le mener à terme. Un peu plus d’un quart d’entre eux (27%) pensent que ce rôle devrait revenir à la métropole nouvellement créée et 15% attribueraient ce rôle aux départements.

Télécharger ici : Les Franciliens et le projet du Grand Paris

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales