Les Français et François Hollande

88% (+4) des Français ne souhaitent pas que François Hollande soit candidat à la prochaine élection présidentielle.

Plus précisément, 62% des Français interrogés par Elabe pour BFM TV ne souhaitent « pas du tout » et 26% « plutôt pas » qu’il soit candidat à la prochaine élection présidentielle, soit un refus qui progresse de 4 points par rapport à juillet. A l’inverse, seuls 12% (-3) souhaitent « plutôt » (8%) ou « tout à fait » (4%) sa candidature.

 Le rejet majoritaire de la candidature de l’actuel locataire de l’Elysée se confirme quelle que soit la sensibilité partisane des répondants. 72% des sympathisants de la gauche, dont 63% des sympathisants socialistes, s’y opposent. Ce rejet atteint même des sommets auprès des sympathisants de la droite et du centre (93%), des sympathisants FN (94%) et des personnes sans préférence partisane (94%).

 Plus de sept Français sur dix (73%) ne font pas confiance à François Hollande pour défendre et protéger les valeurs de la République.

 A l’inverse, 26% des personnes interrogées lui font « plutôt » (20%) ou « tout à fait » confiance (6%) pour défendre ces valeurs.

 Dans le détail, cette question suscite un clivage politique très fort entre la gauche et la droite. 60% des sympathisants de gauche, portés par les sympathisants socialistes (71%), font ainsi confiance à François Hollande pour défendre ces valeurs. A l’inverse, « seuls » 12% des sympathisants de la droite et du centre et 4% des sympathisants FN lui font confiance dans ce domaine.

Le bilan de François Hollande est jugé négatif par les Français, que ce soit pour la défense des valeurs de la République (65%), pour la lutte contre la menace terroriste (67%) ou encore pour le redressement de l’économie (86%).

 De tels résultats témoignent de la difficulté de François Hollande à modifier le regard que portent les Français sur son action. A ce titre, les jugements négatifs portés sur son bilan pour le redressement économique et l’emploi ne sont en rien atténués par une croissance meilleure qu’au début de son mandat et la baisse du chômage depuis le début de l’année. De toute évidence, les améliorations observées sur le front économique s’avèrent trop faibles pour être portées au crédit du Président de la République, et donc pour produire des effets politiques en sa faveur. A ce propos, même à gauche son bilan économique est jugé négativement (66% de jugements négatifs à gauche, dont 57% au Parti Socialiste).

 Notons toutefois que les sympathisants de gauche jugent majoritairement positif le bilan de François Hollande en matière de lutte contre le terrorisme (66% contre 19% auprès des sympathisants de la droite et du centre) et en matière de défense des valeurs de la République (70% contre 21% auprès des sympathisants de la droite et du centre).

Télécharger ici : Les Français et François Hollande / Sondage ELABE pour BFMTV

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales