Docteur ès plagiat

C’est la dernière tendance chez certains hauts dignitaires russes en quête de progression sociale : l’obtention frauduleuse de diplômes. Pour la modique somme de 1500 dollars et grâce au marché florissant d’entreprises spécialisées dans l’écriture de thèses, plagier un mémoire relève désormais d’un jeu d’enfant. Le simple remplacement de l’occurrence « chocolat » par le mot « bœuf » permet, par exemple, de transformer un mémoire sur l’industrie du chocolat en thèse sur la viande, tandis qu’une publication sur le cancer du sein peut être intégralement recopiée à partir d’un article sur le cancer de l’estomac – lui-même adapté d’une étude du cancer chez les chiens et les rats… Face à la recrudescence de cette corruption cognitive, l’opinion publique reste indifférente : le site Dissernet tente, malgré tout, d’entacher la réputation des usurpateurs en publicisant leurs vols.

http://www.slate.fr/story/119553/marches-noirs-russes-plagiat-fraude-universitaire

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales