Observatoire Politique – Juin 2016

Le couple exécutif au plus bas : 15% (-1) de confiance pour François Hollande et 18% (-2) pour Manuel Valls.

Après plusieurs semaines marquées par la contestation sociale contre le projet de loi travail, et malgré une deuxième baisse consécutive du chômage, l’exécutif enregistre un nouveau record d’impopularité. Désormais, 83% (+3) des Français interrogés déclarent ne pas faire confiance au chef de l’Etat pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays, 54% (+5) allant même jusqu’à répondre « pas confiance du tout ».

Quant au Premier ministre, 79% de personnes interrogées déclarent ne pas lui faire confiance, un résultat en hausse de 3 points par rapport au mois dernier. Signe du rejet dont pâtit désormais Manuel Valls, 45% des personnes interrogées déclarent ne pas lui faire confiance du tout, en hausse de 6 points sur un mois. Fait marquant, la cote de confiance de Manuel Valls (18%) atteint désormais 4 points de moins que le plus mauvais score enregistré par Jean-Marc Ayrault lorsqu’il était Premier ministre (22% en décembre 2013 et en mars 2014).

En toute logique, la défiance à l’égard de l’exécutif s’avère massive toutes catégories sociodémographiques et professionnelles confondues. A titre d’exemple pour le chef de l’Etat, 86% des personnes âgées de 50 à 64 ans déclarent ne pas lui faire confiance (dont 55% « pas confiance du tout »), de même que 85% des cadres et des professions intellectuelles supérieures et jusqu’à 89% des ouvriers (avec un record de 66% de « pas confiance du tout »).

Encore plus préoccupant pour François Hollande, il décroche de 8 points en un mois auprès des sympathisants de gauche qui ne sont plus que 33% à nous répondre lui faire confiance. Les résultats sont à peine meilleurs auprès des sympathisants socialistes :
« seuls » 49% déclarent lui faire confiance – en baisse de 7 points – approchant son plus bas niveau de décembre 2014 (47%).

A titre de comparaison, la cote de confiance de Nicolas Sarkozy atteignait 35% auprès de l’ensemble des Français en juin 2011 (44% pour François Fillon), et jusqu’à 87% auprès des sympathisants UMP.

Image des personnalités : Alain Juppé reprend de l’ascendant. Forte baisse pour Emmanuel Macron.

Talonné le mois dernier par Emmanuel Macron, Alain Juppé regagne les trois points perdus en mai. Avec 47% des Français interrogés déclarant en avoir une image positive, le Maire de Bordeaux conforte sa première position dans le classement des personnalités. Il devance désormais de dix points Emmanuel Macron qui trébuche (37%, -6 points) mais conserve la deuxième place. François Fillon arrive troisième : avec 34% d’image positive, il regagne les 6 points perdus en mai (plus forte hausse du mois).

Alors que la contestation contre le projet de loi travail reste vive, signalons que Myriam El Khomri émarge à nouveau à la vingt- cinquième et dernière place du classement. Il s’agit de la personnalité enregistrant la plus forte proportion d’image « très négative » (48%) après Marine Le Pen (53%) et Marion Maréchal-Le Pen (49%).

Ce mois-ci, trois personnalités font leur entrée dans notre classement des personnalités et rencontrent des fortunes diverses :
– 25% d’image positive Arnaud Montebourg (42% auprès des sympathisants de gauche),
– 22% pour Nathalie Kosciusko-Morizet (43% auprès des sympathisants de la droite et du centre),
– 16% pour Jean-François Copé (30% auprès des sympathisants de la droite et du centre).

Auprès des sympathisants de gauche, Anne Hidalgo décroche la première place du classement avec 58% d’image positive (+2). Elle devance Christiane Taubira (54%, -6), Martine Aubry (54%, -4). Ségolène Royal (54%) arrive en quatrième position et regagne cinq des onze points perdus en mai. Plus globalement, cette vague d’enquête est marquée par une dégradation de l’image des ministres en exercice, auprès des sympathisants de gauche. A titre d’exemple, Najat Vallaud-Belkacem (47%), Bernard Cazeneuve (46%) et Myriam El Khomri (19%) perdent chacun six points, Michel Sapin chute de neuf points (33%) et Emmanuel Macron décroche. Avec 32% d’image positive auprès des sympathisants de gauche, le ministre de l’Economie perd treize points par rapport au mois dernier.

Auprès des sympathisants de la droite et du centre, Alain Juppé reste en tête de classement avec 75% (+4) d’image positive. Il devance de dix points François Fillon qui progresse sensiblement (65%, +6) et de onze points Emmanuel Macron (64%, -1). Nicolas Sarkozy enregistre un rebond de sept points : avec 55% d’image positive, il passe de la septième à la quatrième place du classement auprès des sympathisants de la droite et du centre. Alors qu’il avait nettement progressé ces derniers mois, Bruno Le Maire perd huit points (54%) et rétrograde à la cinquième place.

 

Télécharger ici : Observatoire politique – Juin 2016

Partager cet article

Copyright © ELABE 2015

Plan du site - Mentions Légales